Infos

Bientôt la presse ancienne sur le site des archives du Val d'Oise

Au premier trimestre 2016, les archives du Val d'Oise vont franchir une étape supplémentaire avec la mise en ligne de deux titres de la presse locale ancienne. On pourra consulter l'ensemble des numéros du Progrès de Seine-et-Oise de 1884 à 1943 (avec une interruption entre 1915 et 1918) ainsi que les éditions du Journal d’Argenteuil entre 1888 et 1932. Suivront d'ici deux ans, l'Echo pontoisien (1858-1930) et la Tribune de Seine-et-Oise (1895-1943), annonce le journal Le Parisien. Tout ne pourra être numérisé, les archives du Val d'Oise conservent en effet plus d’une centaine de titres de presse locale antérieurs à 1940.

La presse ancienne est riche d'intérêt pour les généalogistes qui pourront y rechercher les noms de leurs ancêtres, les lieux où ils ont vécu et retracer le contexte de la vie locale à la période même où ils sont nés, se sont mariés et y sont décédés. L'ensemble est mis en ligne par le prestataire Ligeo Archives.

Le Val d'Oise dispose d'un portail d'archives déjà riche avec 782 000 fichiers en ligne soit 1,35 million de pages d’archives et 2.800 images. Parmi ces documents numérisés, de nombreux fonds d'intérêt généalogique : les registres paroissiaux (XVIe siècle-1792), ceux de l'état civil (1793-1900), les recensements de population. Des tables de successions et absences de la fin XVIIe siècle à 1914 sont déjà en ligne, mais la numérisation concerne à ce jour uniquement les bureaux d'enregistrement d'Argenteuil et Marines. Les tables des autres bureaux seront numérisées progressivement.

A noter la situation particulière du Val d'Oise au regard des registres matricules militaires. La création tardive de ce département (en 1964) a une conséquence sur ses archives : les registres d'incorporation militaire sont conservés aux archives des Yvelines. On peut consulter sur son site Web les fiches matriculaires des hommes recensés en Seine-et-Oise (actuels départements des Yvelines, de l’Essonne, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-d’Oise) lors de leur vingtième année en vue d'effectuer leur service militaire.

Liens :

Commentaires