Infos

Cyndi's List fête ses 15 ans de liens généalogiques

C'est une généalogiste américaine, elle se prénomme Cyndi et elle est célèbre aux Etats-Unis dans la communauté des généalogistes. Son site est laid, uniquement en anglais et noyé sous la pub, pourtant chaque jour, des milliers d'internautes du monde entier s'y rendent. Parce qu'en 1996, elle a eu la première, l'idée de partager tous les liens de généalogie qu'elle trouvait en surfant sur le Web. Et au fil du temps, son expertise est devenue incontournable pour la généalogie anglo-saxonne, pour la généalogie mondiale et dans une moindre mesure pour la généalogie française (600 liens quand même pour la France).

Tout a commencé le 4 mars 1996, quand Cyndi publie ses premiers liens avec son PC tout neuf, équipée d'un modem 9600 bauds qui fait bip et tut, pour répondre à la demande de son association de généalogie. L'idée a germé "parce qu'elle n'avait plus de papier pour imprimer sa liste de liens et que les membres de l'association s'étaient jetés dessus comme des loups affamés !", raconte t-elle sur son blog. Sur son premier site, dont le nom de "Cyndi's List of Genealogy Sites on the Internet" n'a pas changé, la liste comprend déjà plus de mille liens. Puis les demandes de référencement affluent, Cyndi créé des catégories. La généalogiste y passe de plus en plus de temps : 4 heures, 6 heures, puis jusqu'à 12 heures par jour. Sa boîte mail est inondée de messages, jusqu'à 500 à 600 demandes quotidiennes. Pour enrayer le flux, elle créé une FAQ, met en place une page «Avant d'envoyer un mail à Cyndi", des formulaires de réponse pré-remplis...

A partir de 1998, Cyndi commence à vivre de son site grâce aux recettes publicitaires. Pour tenir à jour les listes et réparer les liens brisés, elle emploie des assistants, sa belle-sœur, son beau-frère. De son propre aveu, le site est aujourd'hui beaucoup moins rentable qu'il ne l'a été, "diminuant considérablement avec la chute de l'économie". Mais en 2011, Cyndi's List référence encore plus de 292.000 liens utiles pour la recherche généalogique, classés dans plus de 80 catégories. Et Cyndi, qui n'a jamais été une pro de l'informatique (elle manie quand même couramment le Facebook), continue à maintenir son site à la main en utilisant le langage HTML.

Pour son 15e anniversaire, elle annonce à ses lecteurs une refonte totale, pour rendre ses pages plus rapides, moins encombrées et plus faciles à utiliser. Au désespoir de certains nostalgiques qui voient s'enfuir l'un des derniers dinosaure du Web 1...

Commentaires