Infos

La CNIL dit oui à 1.000 marins en plus sur Mémoire des Hommes

Le site Mémoire des Hommes s'est agrandi de 1.000 noms supplémentaires avec l'accord de la CNIL. Ce sont des marins Morts pour la France qui ont été ajoutés aux bases de données de la guerre d'Algérie et de la guerre d'Indochine. Désormais celles-ci comptent respectivement 25.600 et 39.100 fiches nominatives indiquant la date, la cause et le lieu du décès, ainsi que le grade et l’unité d'appartenance.

Cette nouvelle mise en ligne est le fruit d'une collaboration active avec le département "Marine" du Service historique de la Défense. Début 2012, près de 600 nouvelles fiches d'aviateurs avaient déjà complété cet index consultable sur le site "Mémoire des hommes", administré par le ministère de la Défense (SGA/DMPA).

Au regard de l'actualité livrée par la CNIL, ces mises en ligne montrent bien que la récente délibération vécue comme "liberticide" par les généalogistes n'a pas la portée que le texte laisse croire. Les bases Mémoire des Hommes comportent évidemment des données récentes qui n'entrent pas dans le cadre strict de ce nouveau texte. Elles ont pourtant bel et bien été validées par la CNIL... A lire dans le numéro 200 de la RFG, des détails sur ce texte qui suscite bien des interrogations.

Lire aussi : L'essor de Mémoire des hommes (article payant)

Commentaires