Infos

Les Anonymous s'attaquent aux généalogistes du Tarn !

Les généalogistes du Tarn et tous ceux qui font des recherches d'ancêtres en ligne dans ce département en restent bouche bée. Pendant trois semaines, le portail des archives du Tarn est resté inaccessible parce qu'il a fait l'objet d'un piratage. Trois semaines durant, les registres d'état civil, le cadastre, les registres matricules et autres fonds d'intérêt généalogique sont restés les otages d'un conflit qui n'est pas le leur... Le site a rouvert ce matin.

Dimanche 21 septembre 2014, pendant les journées du Patrimoine, le site Web a été la cible d'une attaque des Anonymous en lutte contre le barrage de Sivens. Parce qu'ils protestent contre ce projet soutenu par le Conseil général, ce groupe d'activistes a cherché à publier une vidéo pirate sur les sites Internet du département, qui sont tous regroupés sous l'adresse www.tarn.fr.

Par malchance pour les généalogistes, l'une des portes d'entrée "mal verrouillée" de l'ensemble des sites disponibles sur Tarn.fr était celle des archives, avec celle des musées du Tarn (déjà rétabli) ou encore celui des « zones humides » du département ! Le portail des archives a en effet été "fabriqué" en interne, a empilé couches sur couches de nouveaux développement au fur et à mesure des mises en ligne. Il était également l'un des plus vulnérables, installé sur un système obsolète et non mis à jour. Aussi pendant quelques heures, la page d'accueil de cette institution, au lieu de présenter les ressources disponibles ds archives affichait une vidéo des contestataires...

Dès que le piratage a été constaté, les services informatiques ont évidemment coupé tous les accès. La version remise en ligne ce matin doit normalement être mieux sécurisée afin d'empêcher que ce type d'intrusion ne se reproduise. Par ailleurs, aucune des bases de données n'a été infectée par un quelconque virus, ni aucune données personnelles déposées par les internautes n'a été piratée, puisque pour accéder au site, il fallait créer un compte en déposant une adresse mail et s'identifier.

La lutte des activistes anti-barrage de Sivens a fait une victime : la publication des données de la Grande collecte des témoignages de la guerre de 14-18 ne pourra pas se faire pour le 11 novembre comme promis. Elle est tombée à l'eau pour cette date, confirme le directeur des Archives, mais elle est simplement décalée de quelques semaines. L'intrusion ne remet pas non plus en cause le prochain projet des archives du Tarn : aller collecter les listes de recensements dans les communes, puisque les listes départementales du XIXe ont disparu, les numériser et les mettre en ligne. L'opération débutera en 2015.

Commentaires