Infos

Les cheminots débarquent à Lille

S’il y a un corps de métiers qui sera largement représenté au salon de la généalogie, c’est bien le chemin de fer, avec deux associations, deux centres d’archives et une exposition.

Le Cercle généalogique des cheminots a invité son homologue allemand, les Gruppen Familien- und Wappenkunde (GFW) in der Stiftung Bahn-Sozialwerk (BSW), à présenter ses activités. Sa spécialité : l’héraldique et la sigillographie. La preuve : dès sa création, ce groupe a adopté un blason, dont les symboles représentent les liens entre la généalogie, l’héraldique et les chemins de fer. Il est ainsi composé : "d’azur à une fasce d’argent, surmontée en chef d’une roue ailée d’argent, et accompagnée en pointe, à l’horizontal, d’une étoile à six branches d’argent, de deux anneaux enlacés et d’une croix de même métal".

Signalons, la présence, pour la première fois, des centres d’archives de la SNCF, disposés à guider les chercheurs dans les fonds du personnel (conservés à Béziers), les archives économiques et les documents anciens liés aux périodes de guerre (disponibles au Mans).

Pour compléter le dispositif, les organisateurs accueillent une exposition sur le travail des femmes pendant la Première Guerre mondiale dans les ateliers du PLM.

En coulisse, les bénévoles du Cercle généalogique des cheminots et de la section Généalogie de l'Association artistique des cheminots de Toulouse s'activeront notamment au contrôle des billets et à l’organisation des conférences.

Cette mobilisation n'a pas échappé aux spécialistes. L'hebdomadaire "La vie du rail" publie, dans son numéro 3312 (daté du 25 mai 2011), un dossier de quatre pages sur la généalogie et la 21e édition du congrès national organisé le week-end prochain à Lille.

Commentaires