Infos

Rémy Saelens, militaire de carrière

Par Anonyme

Rémy Pierre Saelens, mon arrière-grand-père, est né le 29 décembre 1884 à Deinze en Belgique.

Typographe de métier, il s’engage dans l’armée belge dès février 1903 comme volontaire de carrière au 1er régiment de chasseurs à cheval.

Le 30 décembre 1909, il est détaché au service de la Colonie. Il embarque à Anvers sur le SS « Bruxellesville 2 » en qualité de commis 2de classe et arrive à Boma au Congo belge le 18 janvier 1910. Il y est chargé de la gestion du magasin de la Colonie dans le district de l’Uélé mais, ayant contracté la malaria, il devra quitter ses fonctions en août 1911.

En octobre 1911, il réintègre le 1er régiment de chasseurs à cheval. Il s’illustre à de multiples occasions durant la Première Guerre Mondiale et notamment pendant la bataille de l’Yser sous le commandement du général Léon De Witte de Haelen qui deviendra son ami pendant la guerre.

Le 5 janvier 1918, il se marie avec Jeanne Brunin, tournaisienne exilée à Londres et travaillant dans une usine d’avions. Grâce à leur correspondance, nous apprendrons, entre autres, que Rémy Saelens a accompagné le Prince de Teck, frère de la Reine d’Angleterre, dans sa visite des champs de bataille durant le mois d’octobre 1918.

Après l’armistice, Rémy part à Clèves, en Allemagne, où l’armée belge est stationnée en tant qu’armée d’occupation. Rémy quitte l’armée le 25 octobre 1935. Il obtient huit chevrons de Front (obtenus grâce à son ancienneté), sera décoré à de maintes reprises et notamment de la médaille de l’Yser, de la médaille d’or de l’Ordre de Léopold II, de la Croix de Feu et fait Chevalier de l’Ordre de la Couronne. Son service dans l’armée belge aura duré 25 ans, 10 mois et 6 jours.

Rémy Saelens prend sa retraite à Tournai avec Jeanne et y décède le 11 juillet 1939 à l’âge de 54 ans.

Commentaires