Infos

Stéphane Lapierre, topographe et photographe

Mon grand-père paternel, Stéphane Pierre Marin Lapierre, né le 6 septembre 1885 à Chazey-Bons (Ain), a participé à la « Grande Guerre » de façon peu commune.

Il a fait son service militaire d’octobre 1906 (2e classe) à Belley (Ain), à octobre 1908 (sous-lieutenant) à Bourg-en-Bresse (Ain). En 1910, il part au Maroc proposer ses services de géomètre-expert. Après un retour au pays en 1911 pour épouser ma grand-mère, le revoilà début 1912 au Maroc où il crée à Casablanca le « Bureau Topographique et d’expertises foncières S. LAPIERRE ».

Le 1er août 1914 il est rappelé à l’activité (mobilisation générale) et incorporé au 1er bataillon de marche de réserve de la Chaouia. Le mois suivant il est nommé lieutenant, chef de section de ce même bataillon, et détaché pendant 7 mois à l’E.M. de Marrakech et au Génie (travaux topographiques, études hydrauliques, etc.). Le 3 mai 1915, le général Lyautey le désigne comme adjoint au chef de Bureau topographique de Casablanca. Il est ensuite nommé chef de la mission géodésique militaire de l’Atlas de 1917 à 1919. Au cours de cette mission, il est détaché à l’escadrille 553 – service de la photographie aérienne (de janvier 1918 à mars 1919). C’est au cours de cette mission que la photo ci-contre a été faite, mon grand-père étant à droite dans l’avion utilisé pour faire ces photos aériennes.

Par la suite, il créera la « Société française de Photographie » à Casablanca. Il poursuivra sa carrière militaire de réserve au cours du second conflit mondial (de 1939 à 1940) avec le grade de capitaine (campagne d’Allemagne au Maroc), démobilisé et rayé des cadres en août 1940 (à 55 ans). Il s’éteindra à Casablanca, dans les bras de son fils, mon père, le 27 février 1957.

Commentaires