Infos

Sur les traces de Bernard Perrot, verrier royal

Par Anonyme

Maître verrier de Louis XIV, né en 1640 à Altare en Italie et qui vécut à Orléans de 1678 à 1709, Bernard Perrot suscite toujours de l'intérêt, 300 ans après sa mort. Mi-mai 2010, 35 membres de l'association Généalogie des Verriers d'Europe se sont réunis dans le Loiret pour découvrir une précieuse exposition du musée des Beaux-Arts consacrée à l'artiste (jusqu'au 27 juin 2010) et assister à deux conférences.

Ils ont aussi effectué tout un périple au cœur de la cité orlénaise, sous la conduite de l'historien Christian de Valence qui perce peu à peu le mystère Perrot. Venus de différents départements de l'Hexagone, mais aussi de Belgique et d'Italie, ces "pèlerins" se sont rendus au pied du transept sud de la cathédrale Sainte-Croix pour découvrir le vitrail de la rosace dont le verre aurait été fourni par Perrot. Après avoir longé les quais de la Loire et emprunté la rue de l'Écu d'Or où se trouvait la maison "Rome", les visiteurs ont pu enfin s'approcher, rue Notre-Dame de Recouvrance, du lieu où se trouvait la verrerie royale. Si toute la lumière est presque faite sur la vie de Perrot à Orléans, GenVerrE a découvert, uniquement il y a trois mois, qu'il était inhumé aux côtés de son épouse, Marie Clouet, dans la chapelle Saint-Bernard dans l'église du même nom. Telle est la raison pour laquelle linda Siri, curatrice du Musée de l'art Verrier d'Altare, accompagné du président de l'association Hubert Gérardin, ont tenu à déposer avec "beaucoup d'émotions", un bouquet de lys sur leur sépulture.Peu après cette cérémonie, la délégation s'est déplacée à Fay-aux-Loges où était s'installés les descendants d'un Perrot dont le rouge rubis à l'or et l'arsenic continue à fasciner.

GenVerrE a mené de nombreux travaux sur cet artiste pour en publier l'essentiel dans un ouvrage de 120 pages intitulé "Bernard Perrot, verrier émailleur d'Altare à Orléans. L'homme et son environnement familial (1640-1709)" (disponible auprès de l'association au prix de 27 euros port compris).

Contact : Hubert Gerardin, tél. 03 87 24 43 54, courriel : cousin[dot]franchub[dot]gerardinatwanadoo[dot]fr – site Internet : http://www.genverre.com

Commentaires