Infos

Un ancêtre candidat ? Explorez 50 ans d'archives électorales !

Retrouver la candidature de votre père, grand-père, mère, tante ou oncle, c'est possible depuis la mise en ligne des archives électorales depuis 1958. Concoctées par le CEVIPOF (UMR mixte de Sciences Po et du CNRS) et la Bibliothèque de Sciences Po, ces images numérisées sont mises progressivement à disposition sur Internet Archive. Elles concernent les archives électorales de 1958 à 2002, ce fonds a été constitué à partir des années 1950 et toujours enrichi. Il rassemble le matériel électoral publié à l’occasion d’élections législatives et présidentielles en France et diffusé auprès des électeurs. Concrètement, ce sont les enveloppes électorales reçues par les électeurs afin de les aider à faire leur choix.

Actuellement, les élections législatives de 1958, 1962, 1967, 1968, 1973, 1978 et 1981 sont en ligne et celles de 1988 et 1993 vont bientôt suivre. Ces documents sont rassemblés en recueils factices par type (professions de foi, bulletins de vote, tracts, etc.) et par tour (1er ou 2nd) dans telle circonscription de tel département lors de telle élection. La recherche est donc pour l'instant possible uniquement par département, circonscription, tour et date, mais pas encore par nom.

Même avec cette limite, parfois un peu fastidieuse, puisqu'il faut éplucher des dizaines de recueils pour trouver -ou non- le bon document, la recherche reste savoureuse. Les visages connus des hommes politiques de premier plan apparaissent (en 1981, les cheveux longs de Jean-Yves Le Drian, un Jacques Chirac à l'air déjà si conquérant...) aux côtés de candidats plus anonymes, les Armand, Bernard, Yvette ou Jean-Pierre prenant une pose confiante, souriant à l’avenir, ou fumant tranquillement la pipe. Au delà des figures transparaissent aussi les mots, les arguments des candidats, heureux et malheureux. Un régal visuel et peut-être aussi généalogique si vous avez la chance d'y retrouver un parent.

Regarder la vidéo de présentation de Sciences-Po avec des exemples, par Sylvaine Detchemendy (DRIS) et Odile Gaultier-Voituriez (CEVIPOF) :

Liens :

Commentaires