Infos

Un week-end "Sauvons nos tombes" avec Geneanet

Geneanet mobilise ses troupes ! Le week-end du 15 et 16 novembre 2014, tous les utilisateurs du portail de généalogie sont invités à participer à une grande opération de sauvegarde numérique des tombes “Sauvons nos tombes”. Mobilisez-vous, car le phénomène est bien connu des chercheurs d'ancêtres : les tombes, meurtries par le temps finissent toutes par disparaître. Et l'action des éléments, le vent, la pluie, le froid et la neige, efface inexorablement les noms, dates et autres informations gravées dans la pierre.

C'est pour cela que Geneanet lance une grande campagne collaborative de prise de vues et d’indexation avec un seul mot d'ordre : rendez-vous au cimetière ! Pour faciliter les choses, l'éditeur a concocté un outil spécial, une application nommée "Sauvons nos tombes", présentée ici. Elle s'installe sur un smartphone ou une tablette fonctionnant avec le système Android ou iOs d'Apple (iPhone, iPad). Une fois dans le cimetière de votre commune, ou le plus proche de chez vous, vous photographiez simplement les tombes que vous souhaitez. Et si vous n’avez pas la possibilité de vous déplacer ou si vous ne disposez pas du matériel adéquat, vous pouvez aussi participer en vous rendant sur le portail Geneanet et relever de chez vous, les noms sur les tombes qui auront été mises en ligne.

Lors de la présentation de cette application, vous avez été plusieurs à vous poser des questions sur le côté légal : a t-on le droit de prendre en photo une tombe ? Les avis des généalogistes sont partagés, mais que dit la loi ? Geneanet a répondu dans une note publiée sur son blog expliquant que c'est "ni oui, ni non" : certaines mairies peuvent l'interdire, d'autre l'autoriser, d'autres ne rien stipuler. Tout dépend de l'usage qui peut être fait de la photo et aussi des conséquences des prises de vue, susceptibles de "troubler la quiétude des lieux et le repos des défunts". Tout dépend aussi du statut du cimetière, les cimetières militaires peuvent par exemple être sous la coupe de la loi d'un autre pays (Commonwealth, Etats-Unis, etc.).

Aussi, avant de sortir votre appareil photo, Geneanet vous invite à vous renseigner auprès de l'accueil du cimetière ou en lisant le règlement. Les généalogistes sont appelés aussi à faire preuve de bon sens : il ne s'agit pas d'une opération commerciale, les photos des tombes et les noms des défunts iront simplement rejoindre les arbres généalogiques publiés sur le portail, partagés et accessibles à tous gratuitement. Et même si vous avez le droit, attention à ne pas photographier de tombes trop récentes pour ne pas heurter la susceptibilité des familles.

Pour télécharger et installer l'application "Sauvons nos tombes", cliquez sur le lien correspondant à votre appareil :

Commentaires