Magazine

n°30
Numéro spécial 2022

Trouver des cousins inconnus ou perdus de vue
Au sommaire :
  • Les données en ligne de moins de 100 ans
  • La généalogie descendante pas à pas
  • Les documents d'archives à consulter
  • Les réseaux sociaux à la rescousse

Les premiers pas

  • Les écueils qui vous attendent
  • Les caps de 75 et 100 ans : des barrières surmontables
  • Interrogez les anciens
  • Comment entrer en contact avec un inconnu ?
  • Exploitez les bases de données généalogiques
  • Pratiquez le saute-mouton
  • Interrogez les annuaires
  • Mort ou vif ? Le fichier de l'Insee à la rescousse
  • Les bases des défunts
  • Pensez aux avis de décès
  • Parcourez la presse ancienne
  • Demandez un acte en ligne
  • Ces pratique : retrouver une cousine perdue de vue

Retour aux sources

  • Vive les mentions marginales !
  • Parcourez les recensements
  • N'oubliez pas les registres matricules
  • Pistez un contemporain grâce aux listes électorales
  • Exhumez les archives funéraires
  • Compulsez les tables des successions et absences
  • Pensez aux dossiers de naturalisation
  • Comment jongler d'une source à l'autre ?

Les réseaux sociaux

  • Quel réseau social dans quel cas ?
  • Le "hot reading" et le "working wall"
  • Comment cartographier des réseaux ?
  • Facebook : le réseau social incontournable
  • Copains d'avant : une alternative souvent précieuse
  • Twitter : quand des gazouillis en disent long
  • Linkedln : le réseau professionnel de référence
  • Et pourquoi pas Viadeo ?
  • Les répertoires d'entreprises et de dirigeants
  • Google : astuces pour affiner vos recherches
  • Découvrez des cousins grâce aux tests ADN
  • Cas pratique : restituer une descendance contemporaine

Numéro disponible sur l'application Android pour tablette et smartphone ou sur l'application iOS pour iPad et iPhone.

Numéro spécial disponible chez votre marchand de journaux à partir du mardi 25 janvier 2022.

Dossiers de ce numéro

Méthodes & Ressources

Quelles sont les sources à votre disposition pour mener des recherches généalogiques contemporaines ? Lesquelles consulter en fonction de la période et de vos attentes ? Comment être sûr de n’en oublier aucune ? Voici un aperçu de votre boîte à outils.
Quels sont les principaux outils à votre disposition pour retrouver une personne, qu’elle soit vivante ou décédée, en fonction de sa date de naissance et de sa date de décès éventuel ? Voici un tableau récapitulatif.
Si la famille étudiée est d’origine étrangère, consultez absolument les dossiers de naturalisation éventuels car ils livrent notamment la composition précise du cercle familial du ou des naturalisés (parents, enfants, frères et sœurs).
Comment retrouver un décès survenu avant 1970, en l’absence de fichier de l’Insee ? La quête peut s’avérer délicate, d’autant plus si vous n’avez aucune idée du lieu du décès. Heureusement, les tables des successions et absences sont à votre disposition !
Pour trouver un décès, une piste supplémentaire s’offre à vous : les archives funéraires. La variété des registres rassemblés dans ce fonds multiplie les chances de trouver la trace d’un défunt.
Moins connues que les recensements, les listes électorales les complètent avantageusement puisqu’elles sont dressées tous les ans, sont classées dans l’ordre alphabétique des patronymes et précisent les arrivées et départs de la commune.
Au-delà de leur richesse intrinsèque (état civil, traits physiques, degré d’instruction, état de santé, états de services, etc.), les fiches matricules présentent un intérêt tout particulier en généalogie descendante puisqu’elles permettent de retrouver aisément la trace d’une personne.
Abonnés
Véritables photographies quinquennales de la composition d’une famille, les recensements sont incontournables en généalogie descendante contemporaine à plusieurs titres et complètent à merveille les registres d’état civil.
Les mentions marginales, somme toute peu utiles en généalogie ascendante, sont particulièrement précieuses en généalogie descendante contemporaine.
Abonnés
Naissances, mariages, nominations, ventes… Il existe mille et une occasions pour que votre famille soit mentionnée dans la presse ancienne. Votre recherche en ligne sera d’autant plus facilitée par l’océrisation ou l’indexation de cette immense collection, pour une période allant au-delà de 70 ans.
L'exercice consiste à retrouver autant de descendants que possible d’Ignace KILAN, polonais et entrepreneur de travaux à Saint-Doulchard (18) dans les années 1930. L'occasion d'exploiter nombre de ressources en ligne et d'utiliser des méthodes originales de recherche.
Abonnés
Que ce soit au cours de votre enquête dans les réseaux sociaux ou lors de l’analyse de vos correspondances génétiques, il vous faudra étudier les relations entre les personnes afin de reconstituer le maillage familial. Mais comment représenter toutes ces relations ? Voici deux propositions.
Le "hot reading" consiste à collecter un maximum d’informations sur une personne, à son insu, avant de la contacter afin de favoriser l’échange. Quant au "working wall", il permet de relier les informations collectées. Deux techniques parfaitement adaptées à la recherche de cousins contemporains.
En généalogie descendante contemporaine, chaque ressource d'archives a son importance. Mais ce n'est qu'en associant savamment chacun de ces ingrédients qu'elles révéleront toutes leurs saveurs.
Retrouver une cousine de 90 ans, perdue de vue depuis plus de 30 ans, relève-t-il de la mission impossible ? Pas nécessairement comme le révèle cet exemple réel !
Vous avez interrogé votre cercle familial ou les bases de données généalogiques, mais certains cousins se terrent encore et toujours et vous êtes à court d’idées. Je vous propose de tenter une nouvelle approche, que j’ai baptisée "la technique du saute-mouton", testée avec succès.
Contacter pour la première fois un lointain cousin n’a rien de naturel. Ni pour vous ni pour lui. Voici quelques conseils, issus de mon expérience personnelle, pour mettre toutes les chances de votre côté.
Echanger avec divers membres de sa famille, de préférence âgés, est un passage obligé pour dénicher les éléments de départ et aiguiller ses recherches. Mais attention à ne pas bâcler cette étape !
Abonnés
La quête de ses cousins constitue une belle aventure humaine, pleine de surprises… et de difficultés. Parce qu’un généalogiste averti en vaut deux, voici un tour d’horizon des principaux obstacles qui jalonneront votre parcours, ainsi que quelques pistes pour les surmonter ou les contourner.

Internet & Logiciels

Abonnés
Le Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales (BODACC) constitue donc un véritable journal de bord d’une entreprise et donne à voir des éléments de la vie de ses dirigeants. Les deux premières (sur les trois) sont les plus intéressantes du point de vue généalogique.
Abonnés
Les annuaires d’entreprises et de dirigeants constituent une source complémentaire incontournable si votre cousin est gérant d’une entreprise ou exerce une profession libérale.
Si vous avez découvert qu'un de vos cousins étaient décédé, je vous conseille de rechercher son éventuel avis de décès. Celui-ci énonce généralement, plus ou moins précisément, les descendants du défunt, qui constituent autant de points de contacts potentiels pour poursuivre vos recherches.
Grâce à l’initiative de collectivités locales ou de portails généalogiques, vous pouvez trouver la trace d’un défunt, dont le nom est indexé dans une base de données des sépultures ou inhumations.
Abonnés
Lorsque l’on recherche un cousin perdu de vue, en particulier âgé, une question se pose naturellement : est-il encore vivant ? La base de données de l’INSEE permet non seulement de trancher aisément ce point mais ouvre des perspectives révolutionnaires de recherche généalogique contemporaine.
Quoi de plus naturel, lorsque l’on recherche une personne, que de se tourner vers l’annuaire ? Voici quelques astuces pour maximiser vos chances de réussite.
Abonnés
Ne dit-on pas qu’il y a un généalogiste dans chaque famille ? Dès lors, votre premier réflexe dans le cadre d’une recherche descendante doit être le suivant : consulter les bases de données généalogiques afin de dénicher le cousin éloigné qui a déjà assemblé une partie des pièces du puzzle.
Abonnés
Pour retrouver une personne sur Internet, quoi de plus naturel que de se tourner vers le moteur de recherche dominant, Google ? Néanmoins, mieux vaut maîtriser quelques techniques pour ne pas crouler sous des milliers, voire millions, de résultats.
Aujourd’hui boudé, en particulier par la jeune génération, Copains d’avant ne doit pas être négligé car il peut comporter des renseignements précieux, souvent difficiles à trouver par ailleurs.
Abonnés
Si LinkedIn est de loin le réseau professionnel majoritaire, Viadeo constitue une source complémentaire intéressante, tant par son ancienneté que par le profil des inscrits.
Abonnés
Bien qu’il s’agisse d’un réseau professionnel, LinkedIn représente une source essentielle pour retrouver une personne sur Internet. En effet, le nombre colossal d’inscrits et le recours à des identités réelles, et non des pseudonymes, en fait un allié précieux.
Abonnés
Malgré des profils d’utilisateurs plus laconiques que sur Facebook ou Copains d’avant, Twitter n’en est pas moins une source intéressante : vous pouvez y pister les faits et gestes d’une personne donnée, à travers ses tweets ou ses mentions.
Abonnés
Avec ses milliards d’utilisateurs, Facebook n’est-il pas une gigantesque banque de données individuelles ? Dès lors, pourquoi ne pas l’exploiter à des fins généalogiques ? Mais encore faut-il savoir lire entre les lignes et dénicher habilement les précieuses informations, souvent bien cachées...
Apparus il y a une quinzaine d’années pour la plupart, les réseaux sociaux fourmillent de renseignements généalogiques, parfois bien cachés. Vers lequel se tourner en priorité en fonction de votre cas de figure ? Voici un récapitulatif sommaire.

Magazine & Histoire

La recherche de cousins par la généalogie génétique est de plus en plus pratiquée. Une fois le test effectué et enregistré, chaque prestataire vous fournit une liste de correspondances génétiques" ou de "matchs génétiques" avec d’autres déposants qui partagent avec vous un certain pourcentage d'ADN.
C’est le sésame à obtenir pour valider tous les indices recueillis sur l’individu recherché : l’acte d’état civil. Et dans ce domaine, la France bénéficie d’une site centralisé pour obtenir une copie intégrale : Service-public.fr.
Abonnés
Quels sont les délais de communicabilité exacts selon les actes ? Rappel juridique et tour d’horizon des délais à connaître absolument.