Infos

AD 70 : Les recensements de la Haute-Saône sont en ligne

Les recensements de la Haute-Saône sont accessibles sur le site des AD70. La mise en ligne a eu lieu au début de l'année, mais l'initiative nous avait échappé. Il s'agit des listes nominatives d'habitants de 1836 à 1906, issues de la collection communale. Cette base de données est exhaustive, dans le sens où elle reflète l'intégralité des documents papier dont disposent les archives départementales. Sur ce même site, les AD70 proposent le cadastre napoléonien de 1807 à 1840 et également une base de données permettant d'accéder aux descriptions des fonds. Elle peut être interrogée par édifice, par lieu ou par personne. Autant d'éléments qui justifient la présence du site des AD de la Haute-Saône sur notre carte de France des sources généalogiques en ligne, malgré l'absence de l'état civil.

Quelques nouvelles de l'état civil, justement : tous les registres de 1792 jusqu'au début du XXe siècle ont été numérisés récemment. Mais faute de moyens adéquats, la mise en ligne n'est pas prévue dans les semaines à venir, pas plus que la consultation en salle de lecture, faute cette fois-ci de postes informatiques en nombre suffisant. Un manque de moyens ? Certainement, mais aussi des défauts techniques. Si bien sûr nous nous réjouissons de cet effort de mise en ligne, force est de constater que techniquement, l'ensemble proposé par le département de la Haute-Saône paraît un peu fragile et peu adapté aux consultations de masse. Le serveur a planté à plusieurs reprises lors de notre essai, et que dire de la présence d'un autre site parallèle pour les AD70 (attention, site périmé), hébergé lui aussi sur les serveurs du Conseil Général de la Haute-Saône et donnant des informations erronées (le numéro de téléphone par exemple est faux) ?

Les recensements de la Haute-Saône sont accessibles sur le site des AD70. La mise en ligne a eu lieu au début de l'année, mais l'initiative nous avait échappé. Il s'agit des listes nominatives d'habitants de 1836 à 1906, issues de la collection communale. Cette base de données est exhaustive, dans le sens où elle reflète l'intégralité des documents papier dont disposent les archives départementales. Sur ce même site, les AD70 proposent le cadastre napoléonien de 1807 à 1840 et également une base de données permettant d'accéder aux descriptions des fonds. Elle peut être interrogée par édifice, par lieu ou par personne. Autant d'éléments qui justifient la présence du site des AD de la Haute-Saône sur notre carte de France des sources généalogiques en ligne, malgré l'absence de l'état civil.

Quelques nouvelles de l'état civil, justement : tous les registres de 1792 jusqu'au début du XXe siècle ont été numérisés récemment. Mais faute de moyens adéquats, la mise en ligne n'est pas prévue dans les semaines à venir, pas plus que la consultation en salle de lecture, faute cette fois-ci de postes informatiques en nombre suffisant. Un manque de moyens ? Certainement, mais aussi des défauts techniques. Si bien sûr nous nous réjouissons de cet effort de mise en ligne, force est de constater que techniquement, l'ensemble proposé par le département de la Haute-Saône paraît un peu fragile et peu adapté aux consultations de masse. Le serveur a planté à plusieurs reprises lors de notre essai, et que dire de la présence d'un autre site parallèle pour les AD70 (attention, site périmé), hébergé lui aussi sur les serveurs du Conseil Général de la Haute-Saône et donnant des informations erronées (le numéro de téléphone par exemple est faux) ?

Commentaires