Infos

Ancestry arrête Legacy-DNA et veut détruire ses échantillons d'ADN

Ancestry, l'un des géants de la généalogie sur Internet vient de faire le ménage dans ses offres commerciales. Le site anglo-américain, doté d'une version française, a décidé d'arrêter un certain nombre de services qui faisaient doublon avec son offre commercialisée en direct sur son portail. Ainsi, les services MyFamily, MyCanvas, Genealogy.com, Mundia -il est vrai peu connus et utilisés en France- seront arrêtés le 5 septembre 2014 tandis que dès à présent, les tests Y-ADN et ADN mitochondrial ne sont plus commercialisés. Seul le test AncestryDNA (autosomal) n'est pas affecté par ce changement, au contraire, Ancestry a décidé d'accentuer ses investissements dans cette nouvelle technologie, apprend-on sur le blog officiel de Ancestry.

A propos des tests ADN, Ancestry explique que le test ADN autosomal a le pouvoir de tracer vos lignes ancestrales et contrairement aux tests Y et mitochondrial, il n'est pas limité à la seule ligne paternelle ou maternelle et se penche sur les deux à la fois. Mais cette décision suscite de vives réactions des anciens utilisateurs. Ceux qui avaient effectué des tests sont priés de télécharger les résultats sous la forme d'un tableau Excel, parce que Ancestry ne va pas les garder. Mais un utilisateur a levé un lièvre : Ancestry se préparerait également à détruire les échantillons ayant servi aux tests ADN.

Or, ces échantillons sont très précieux, regrette Thomas Shaw, un utilisateur de Lakeland en Floride : "Un certain nombre d'échantillons que vous avez décidé de détruire ont été collectés ou soumis par des gens qui étaient la dernière personne dans la ligne de leur famille et qui sont à présent décédés. En faisant cela, vous détruirez des échantillons qui peut être ne seront jamais à nouveau prélevés, alors qu'ils auraient pu peut-être un jour ouvrir de nouvelles perspectives généalogiques pour les chercheurs en histoire de la famille".

Dans une pétition qui a recueilli déjà 430 signatures, il demande à Ancestry de revenir sur sa décision et de trouver une alternative à la destruction planifiée des échantillons ADN-Y et ADNmt. "Nous croyons qu'un autre organisme privé ou public serait peut être prêt à conserver ces échantillons pour une utilisation future". Même si ces tests ADN, sur le chromosome Y, mitochondrial ou autosomal sont interdits en France, pensez-vous qu'Ancestry doit les détruire ?

Commentaires