Infos

Le fonctionnement du CARAN toujours perturbé

Les Archives Nationales et leur centre d'accueil du public CARAN subissent depuis quelques jours les conséquences du climat social. Si la grève a bien pris fin comme nous l'annoncions ici, des assemblées générales du personnel mardi et mercredi ont retardé l'ouverture du CARAN jusqu'en fin de matinée ces deux derniers jours.

Ces assemblées générales n'ont pas permis de voter la poursuite de la grève, indique t-on du côté syndical. Il n'y a pas eu assez de personnel gréviste pour fermer les portes des Archives nationales au public ; seuls des retards d'ouverture ont été signalés par les lecteurs, informés de la situation par une affichette bien laconique. Aucune assemblée générale n'est prévue en principe demain jeudi.

Jeudi sera également une journée exceptionnelle aux Archives nationales, puisque l'intersyndicale organise une réunion d'information intitulée : "Faut-il une maison de l'histoire de France ? Et les archives dans tout ça ?". Au cours de cette réunion publique plusieurs personnalités devraient prendre la parole :

  • Arlette Farge, historienne, directrice de recherche à l'EHESS,

  • Michèle Riot-Sarcey, historienne, professeur à l'Université Paris 8,

  • Daniel Roche, historien, professeur honoraire au Collège de France,

  • Christophe Charle, historien, professeur à l'Université Paris 1,

  • Nicolas Offenstadt, historien, maître de conférences à l'Université Paris 1,

  • Yann Potin, archiviste, chargé de conférences à l'EHESS.

Le rendez-vous est donné ce jeudi 14 octobre 2010 à partir de 19 h à l'hôtel de Soubise (salon du prince), 60 rue des Francs-Bourgeois, 75003 Paris (métro Hôtel de Ville ou Rambuteau).

(c) Pierre-Valéry Archassal

Commentaires