Infos

Emmanuelle Visseaux reçoit le prix de la Fédération pour son livre "De la Drôme aux Isles"

Ce livre est original, car Emmanuelle Visseaux relève un défi, celui de se substituer au personnage central de l'histoire et de raconter sa vie à la première personne. La richesse des archives qu'elle a pu consulter, à commencer par les lettres manuscrites et l'ensemble de ses recherches généalogiques, lui ont permis de se glisser dans la peau d'Auguste. Et on y croit ! C'est l'histoire chronologique d'un homme parti faire fortune sous d'autres cieux, ceux ensoleillés des Antilles. Après 10 ans à la Martinique, notre aventurier passe en Guadeloupe et y développe avec succès le roucou. L'industrie de cette plante devait le mener à s'élever considérablement dans cette société des planteurs guadeloupéens.

Ce livre est également courageux et lucide, car la période est charnière. De 1823 à 1832, Auguste Périollat s'installe confortablement et efficacement dans la fonction de directeur de la puissante habitation sucrerie de Beausoleil à la Martinique. Il devient l'un des acteurs du monde esclavagiste, apparemment sans états d'âme... Et l'auteur le raconte simplement, en évitant les clichés. Puis Auguste passe à la Guadeloupe et après l'abolition de 1848, il rachète les plantations dont les planteurs ne veulent plus. Les esclaves étant devenus libres, le modèle économique en est évidemment bouleversé. Il y inaugure le commerce du roucou et en industrialise la fabrication, afin de l'exporter vers la France.

Livre de mémoire généalogique, "De la Drôme aux Isles" raconte aussi l'histoire du basculement des plantations des Caraïbes du modèle esclavagiste au modèle du salariat au milieu du XIXe siècle. C'est aussi un livre enquête qui montre une voie : comment exploiter des masses d'archives familiales et publiques pour en extraire un récit (auto)biographique. Un pari réussi et remarqué par le jury du prix littéraire de la Fédération Française de Généalogie.

Commentaires