Infos

Les archives de la Manche et celles du Haut-Rhin sont en ligne

Comme promis, les archives de la Manche ont ouvert leur site Internet qui doit donner accès aux registres numérisés. Mais plus surprenant, car très discrètement, les archives du Haut-Rhin ont mis le 2 juillet tout l'état civil départemental sur le Web, comme l'annonce GeneaBlog. Avec le département du Bas-Rhin, dont l'ouverture du site Web est annoncée pour la mi-juillet, c'est donc toute l'Alsace qui passe d'un bloc à l'ère généalogique numérique. Sans compter le département de l'Aisne, également prévu en ligne en ce début de mois, ces lancements constituent une belle moisson d'été pour les généalogistes.

Pour entrer dans le détail, vos ancêtres de la Manche sont à l'adresse http://archives.manche.fr, où vous pouvez consulter à l'aide du moteur de recherche, l'intégralité des registres paroissiaux et d'état civil avec les tables décennales, le cadastre napoléonien, l'ensemble des inventaires des archives départementales, le catalogue de la bibliothèque, ainsi que des plans, photographies, 44.000 cartes postales, des affiches et des témoignages sonores.

Pour le Haut-Rhin, dont le site Web est ouvert depuis 2006 -gratuitement- avec un certain nombre de documents figurés (plans de 1760, armoiries des communes, etc.), il s'agit d'une très importante mise à jour. "Nous avions annoncé que nous serions prêts pour le second semestre 2010", précise le directeur des archives. "Promesse tenue, nous venons de mettre en ligne 1,3 million d'images". Il s'agit de tous les registres d'état civil de 1793 à 1892 avec les tables décennales et les publications de mariage quand elles existent, et les répertoires des prises de noms des Juifs en 1808. "Il n'y a pas les registres paroissiaux, mais je ne peux pas vous donner de date de mise en ligne, car ceux ci n'ont pas encore été numérisés", précise Jean-Luc Eichenlaub. Pour préparer une visite sur place, le généalogiste peut toujours télécharger un état des registres paroissiaux.

Outre l'état civil, le site comporte des répertoires, des cartes postales, les plans de finage de l'Intendance, sorte d'ancêtre du cadastre de 1760, les armoiries communales et deux bases intéressantes : l'une donne la liste des noms figurant sur les monuments aux morts des communes du Haut-Rhin, l'autre, la liste des maires depuis la Révolution. Fin 2011 ou début 2012, la prochaine mise en ligne concernera les registres de délibération des communes jusqu'à 1940.

Toute l'infrastructure technique a été élaborée en interne par la direction informatique du Conseil Général du Haut-Rhin, qui a tenu à tout maîtriser, y compris les serveurs d'hébergement. En réponse aux inquiétudes des généalogistes, Jean-Luc Eichenlaub se veut rassurant : "Nous sommes confrontés au succès du lancement, avec plus de 100.000 connexions depuis jeudi soir", explique t-il. "Cette saturation ne se produit qu'aux heures de pointe et la situation devrait rapidement s'améliorer".

Commentaires