Infos

Les photos des anciens combattants seront préservées

Les dossiers de demande de cartes d'anciens combattants ne pourront plus être détruits sans vérification de leur contenu. Dans une note d'information datée du 11 juin, le Service Interministériel des Archives de France explique que "les clichés photographiques qui figurent sur ces cartes présentent indéniablement un intérêt pour l’histoire des individus et constituent une source privilégiée pour les généalogistes amateurs". Et le SIAF, en attendant la révision de la procédure officielle (la circulaire DAF/DPACI/RES/2008/012), invite son réseau -les directeurs des archives départementales- à "vérifier auprès du directeur du service déconcentré de l’Office National des Anciens Combattants de votre département le contenu des dossiers nominatifs de demande de carte du combattant et à mettre en place en concertation avec lui le cas échéant toute mesure permettant de conserver les cartes restituées qui y figurent éventuellement". Les dossiers sans intérêt pourront ensuite être éliminés conformément à la réglementation.

Cette réaction au plus haut niveau des Archives de France a le goût d'une victoire pour tous les généalogistes qui s'étaient inquiétés de la disparition parfois massive de ces dossiers. Dans un article paru dans le numéro 190 de La Revue Française de Généalogie (octobre-novembre 2010), un historien local mayennais dénonçait "des destructions « aveugles », laissant partir au pilon des dossiers de personnalités locales intéressantes, parfois avant même le délai légal". L'affaire avait fait grand bruit et avait provoqué la colère des généalogistes qui ne comprenaient pas comment selon une procédure parfaitement cadrée, l'Office national des anciens combattants envoyait au pilon les dossiers de cartes des anciens combattants. Pour être précis, ces dossiers étaient des doubles, mais jusqu'ici personne ne s'inquiétait de savoir si certains dossiers ne renfermaient pas des documents supplémentaires. Précisément des cartes avec photos, renvoyées pour remplacement par un nouveau modèle par les intéressés eux mêmes...

Commentaires