Infos

Les registres matricules complétés pour l'Outre-Mer

Il y a de nouveaux registres matricules en ligne sur le portail des Archives nationales d'Outre-Mer. Les collections numérisées et indexées nominativement concernent actuellement l'Afrique occidentale française (1888-1917) avec 2.539 images, l'Algérie (1866-1921) avec 244.620 images, les Comores (1903-1918) avec 870 images, l'Inde et l'Indochine (1897-1909) avec 37 images, Madagascar (1889-1918) :avec 1.632 images, mais certains registres postérieurs sont conservés aux Archives de Paris, la Nouvelle-Calédonie (1907-1918) avec 22 images, la Polynésie (1894-1919) avec 2.908 images, la Réunion (1884-1917) avec 34.122 images, Saint-Pierre-et-Miquelon (1901-1921) avec 541 images, pour ce territoire, les registres postérieurs sont conservés aux Archives de Paris. Les ANOM annoncent l'ajout prochain des registres matricules de la Guyane (1890-1914).

Ces registres matricules conservés aux Archives nationales d'outre-mer concernent uniquement les personnes disposant du statut de citoyen français au moment de leur recrutement ou celles ayant obtenu ultérieurement la citoyenneté française. Les registres concernant les recrues ne disposant pas du statut de citoyen français sont conservés par le Service historique du ministère de la Défense. Pour le Maroc et la Tunisie, les registres de recrutement des citoyens français sont conservés par un service du ministère des Affaires étrangères, le Centre des archives diplomatiques, à Nantes. Pour la Martinique et Guadeloupe, les registres de recrutement sont conservés par les Archives départementales de ces collectivités territoriales. A La Réunion, les Archives départementales conservent également des registres de recrutement aux Comores et à Madagascar. Enfin, pour l'Indochine : les registres de recrutement des citoyens français sont conservés par les Archives de Paris

En dehors de ces particularités, les registres matricules de l'Outre-Mer ne diffèrent pas de ceux de la métropole. Ils contiennent tous les renseignements utiles aux généalogistes : état civil du conscrit, avec les noms de ses parents, son domicile, les localités successives habitées, sa profession, son signalement physique avec sa taille, la couleur des cheveux, les marques particulières, son degré d’instruction, la décision du conseil de révision, le détail des services et mutations avec ses campagnes, ses blessures, ses actions d’éclat, ses décorations, les corps d’affectation, les passages dans la disponibilité, la réserve de l’armée active, l’armée territoriale et sa réserve.

Avantage des registres de l'Outre-Mer, ils sont indexés nominativement ! Vous pourrez donc accéder au contenu en remplissant une ou plusieurs rubriques de recherche : nom, prénom, territoire, bureau, classe (année précise ou fourchette de dates).

Commentaires