Infos

Un documentaire sur les monuments aux morts

Les monuments aux morts de la Première Guerre mondiale portent encore aujourd’hui le témoignage des morts pour la France. Erigés dans presque toutes les communes, ils recensent les noms des morts de la ville ou du village et représentent en cela un précieux témoignage pour tout généalogiste.

Pour autant il ne faut pas oublier qu’il s’agit le plus souvent de simples cénotaphes. Les dépouilles proprement dites des défunts sont en effet dans leur grande majorité restées sur le front, où l’État-major a tenu à les rassembler dans la grande famille des combattants pour la Patrie. L’État a également voulu ainsi s’assurer de la permanence de leur souvenir et garantir une égalité de traitement de l’entretien de leur sépulture.

Souvent mal comprise, cette décision se heurta bien souvent aux désirs des proches de récupérer la dépouille de leurs fils, de leur mari ou de leur frère pour parvenir à faire leur deuil. C’est à ce besoin manifesté par les familles que répondit l’élévation des monuments aux morts dans les villages.

Progressivement, les communes financèrent l’élévation de leur propre édifice sans qu’aucune règle générale n’ait été édictée. Il est donc possible de retrouver un même nom sur plusieurs monuments : celui du lieu de naissance, comme celui du dernier lieu d’habitation, voire celui de la commune où le soldat s’est marié... ou aucun.

C’est ce que vous apprendrez avec bien d’autres détails dans ce documentaire de 47 minutes écrit par Jacquie Chavance, réalisé par Marie Mora Chevais et produit par CNRS Images.

Ce dernier peut être visionné gratuitement et en intégralité sur le site Internet de vidéothèque du CNRS dès ce 3 novembre 2014, sans limitation de durée. Il pourra également être acheté sur le site pour 20 euros pour un usage privé (hors frais d’expédition).

Lire aussi :

Commentaires