Infos

Vaucluse : l'état civil sera en ligne début juin

La date est encore un peu incertaine, mais cette fois-ci les Archives du Vaucluse sont en mesure de délivrer un calendrier pour la mise en ligne des registres paroissiaux du département : ce sera au début juin 2012. "Oui, nous avons pris du retard, mais nous sommes sur la fin du parcours", plaide Christine Martella, la directrice des Archives départementales. Non sans humour, elle constate que les Archives du Vaucluse ont été parmi les premières à numériser ces fameux registres et dans les dernières à les mettre en ligne...

Les premiers tests auront lieu dans la salle de lecture d'Avignon courant mai. Sur place, les lecteurs disposeront de la même interface qu'en ligne et pourront donc la tester grandeur nature, avant le lancement définitif début juin et débusquer les éventuels bugs. Après cette phase "beta", les généalogistes pourront alors trouver sur le site Web du Vaucluse l'intégralité des registres paroissiaux, depuis le milieu du XVIe siècle jusqu'à 1792.

Une petite partie de l'état civil fera également partie de l'envoi. S'ils sont déjà numérisés jusqu'à 1905, les registres d'état civil et les tables décennales ne sont pas tous indexés par commune, date, type d'actes, ce qui rend leur exploitation impossible en ligne. Ce travail de fourmi (35.000 occurences) effectué par une petite équipe en interne devra donc se poursuivre. Toutefois, la publication sera progressive, par petits lots d'images, au fur et à mesure de leur intégration dans les instruments de recherche.

L'indexation ne comporte pas les patronymes, mais les archivistes ont souhaité extraire des mentions originales trouvées dans les registres, comme des baptêmes de cloches, des fondations de messes, des mentions de testaments ou des conversions protestantes. Ultérieurement, les listes de recensement devrait rejoindre elles aussi le portail, ainsi que sans doute les tables des registres matricules militaires.

La particularité du Vaucluse est l'existence des registres paroissiaux en un seul exemplaire dans les anciennes paroisses du Comtat Venaissin, le Pape n'exigeant pas de double tenue dans ses Etats . Les Archives départementales disposent donc de la collection originale pour les communes qui l'ont déposée, et de copies pour celles qui ont préféré les garder. La collecte a pris du temps, puisque sur les 151 communes actuelles, 90 sont des anciennes paroisses du Comtat. "Il y aura des mauvaises surprises", annonce la directrice, préférant prévenir la piètre qualité de certains microfilms réalisés dans les années 1980 et ayant servi de support à une partie de la numérisation. "Selon les remontées des lecteurs, nous referons la numérisation", promet-elle.

Commentaires