Infos

Vienne, Yonne, Orne : la deuxième vie des sites Web d'archives

Plus ergonomiques, plus pertinents et plus attractifs, voilà la nouvelle tendance des sites Web d'archives. Après la très belle réalisation des archives de l'Ain, voici les nouveaux sites Web des archives de la Vienne, de l'Yonne et aussi de l'Orne, sans oublier un lancement, celui des archives municipales de Marseille.

Dans la Vienne, la page d'accueil a pris une belle couleur marron chocolat. Le site est résolument tourné vers les généalogistes avec des liens immédiats vers les archives en ligne : état civil, recensements, presse ancienne, cadastre, relevés d'état civil et registres matricules. Fini le langage obscur des archivistes, au moins au premier niveau : ici les inventaires sont des "outils" disponibles en ligne, il suffit de faire dérouler les menus et l'on ouvre un fichier PDF décrivant l'état des collections. Facile par exemple de savoir pourquoi il manque les minutes des notaires Pierre Pignoux (an IX-1833) et Jean-Baptiste Pautrot (1833-1843) à Romagne. Lors du versement de 2002, elles n'ont pas été retrouvées à l’étude.

L'Yonne aussi s'est parée des couleurs de l'automne. Soulignons d'ailleurs le choix de ce service d'archives départementales qui a toujours péivilégié les généalogistes. En effet, les AD89 ont ouvert dès septembre 2009 un site Web entièrement dédié aux archives en ligne avec tout l'état civil et les registres paroissiaux. Mais le service des archives n'avait pas son portail vitrine d'information plus générale sur ses collections, ses inventaires et plus globalement ses conseils aux utilisateurs. C'est désormais chose faite.

Le service des archives de l'Orne n'a pas encore totalement fini sa mue. Mais la page d'accueil déjà transformée indique une importante reconstruction en cours. Cela n'empêche pas le site Internet de continuer à s'étoffer. On note la mise en ligne récente des registres matricules et des recensements de population.

Enfin, les archives municipales de Marseille font leur entrée sur le Web avec un très beau site incitatif. L'onglet Archives en ligne propose des liens vers des Cartes et plans et des Images­ du patri­moine­­­, avec un visualisateur rapide et efficace. Un bémol toutefois, l'appelation Archives en ligne­ laisse entrevoir la possibilité d'avoir justement des documents d'archives numérisés et mis en ligne. Ce ne sont que des inventaires et des notices. Un message très clair le précise, mais les Archives de Marseille auraient pu glisser un lien vers le site Web des archives départementales des Bouches-du-Rhône au lieu de dire que l'état civil numérisé est uniquement accessibles en salle de lecture. On peut aussi le consulter en ligne sur le site Web des AD13 qui nous indique : S’agissant de Marseille, l'état civil en ligne est complet jusqu'en 1904, les fichiers numériques reproduisent en effet des microfilms réalisés dans les années 1980 en combinant, grâce à l’obligeance des Archives municipales, collection du greffe et collection communale...

Commentaires