Infos

AD 70 Haute-Saône : après les recensements, l'état civil

Les archives départementales de la Haute-Saône avancent à grand pas pour la mise en ligne de leurs fonds. Après les listes nominatives d'habitants de 1836 à 1906, issues de la collection communale, le cadastre napoléonien de 1807 à 1840, voici les registres de l'état civil de 1792 à 1872 pour les 545 communes de ce département de l'Est de la France. Les AD 70 ont choisi de ne pas trop communiquer sur le sujet, le bouche à oreille (et aussi GeneInfos) assurant une propagation rapide de l'information... "Nous sommes encore en phase de tests", explique le directeur Geoges Rech, "mais nous progressons rapidement pour éliminer les petits dysfonctionnements des débuts. Nous sommes très attentifs aux remarques des utilisateurs".

Comme GénéInfos vous l'avait annoncé dans cette note du 12 avril dernier, c'est la solution Avenio qui a été retenue. Ce système de gestion de bases de données d'archives, quand il est adossé à un module Web, permet à un service d'archives de procéder lui même à la mise en ligne. Il équipe déjà plusieurs services d'archives communales dont Le Havre, Reims, Brest, Bourg-en-Bresse, Lorient, Villejuif, Cannes et Avignon (avec ou sans mise en ligne de l'état civil). La Haute-Saône est le premier département à utiliser cette solution Web. La suite des opérations se fera en cours d'année. "Nous allons mettre aussi en ligne l'état civil après 1872, ainsi que les registres paroissiaux. Mais je ne préfère pas donner de dates, car les réglages ne sont pas toujours évident et prennent parfois du temps", répète Georges Rech.

L'état civil de la Haute-Saône sur Internet devrait intéresser de nombreux généalogistes, la Haute-Saône étant de longue date une terre d'émigration. En 1896, près d'un quart des natifs de ce département n'y vivait pas...

Merci à GeneaNet Facebook pour avoir relevé l'information.

Commentaires