Infos

De nouveaux répertoires de notaires héraultais

ad34notaires1.jpg

Les nouveaux répertoires mis en ligne par les Archives de l’Hérault sont accessibles par le formulaire classique de la rubrique « Notaires ». Pour les afficher plus facilement, n’oubliez pas de cocher les cases « Répertoire » et « Documents numérisés – Consultables en ligne ».
Crédits
Capture AD34

Ce sont près de 170 registres, représentant 43 000 nouvelles vues numériques, qui viennent enrichir les collections des Archives départementales de l’Hérault consacrées aux notaires. Ces répertoires, qui couvrent une large période allant de 1457 à 1946, facilitent les recherches, tout particulièrement pour les études de Montpellier.

L’accès à ces nouveaux registres se fait via le formulaire existant en indiquant un nom de notaire (une liste est à votre disposition en cas de besoin), une résidence et éventuellement une période. Pour mémoire, la résidence du notaire correspond au lieu d’exercice aux environs duquel l’officier instrumente généralement. Il est également possible d’effectuer une recherche par cote en saisissant cette dernière sous la forme 2 E XX/X (où les X sont des chiffres). Dans tous les cas, nous vous conseillons de cocher la case « Documents numérisés – Consultables en ligne » pour réduire les résultats aux seules images accessibles à distance.

ad34notaires2.jpg

Les nouveaux répertoires notariés couvrent quasiment cinq siècles, de 1457 à 1946, et sont notamment précieux pour les études de Montpellier.
Crédits
Capture AD34

Ce même formulaire permet également la consultation en ligne de documents qui ne sont pas conservés aux Archives départementales, à savoir :

  • Répertoires de l’étude d’Aniane (8 PUB 1-2) : 2 registres de 1693 à 1814 ;
  • Fonds des notaires du consulat de Montpellier (1 Mi) : 11 registres de 1293 à 1437 également accessibles depuis le site des archives municipales de Montpellier ;
  • Minutes de l’étude de Sérignan (1 Mi) : 1 registre de 1471 ;
  • Minutes et inventaire des minutes de l’étude de Magalas (1 Mi) : 2 registres de 1700 à 1705 ;
  • Minutes de l’étude d’Aumelas (1 Mi) : 1 registre de 1331 à 1349 ;
  • Minutes de l’étude de Béziers (1 Mi) : 1 registre de 1618 à 1620.

Et l’avenir est radieux pour les généalogistes, car les Archives départementales de l’Hérault poursuivent leur campagne de numérisation des répertoires généraux d’actes, dans l’ordre des sous-séries des archives notariales.