Infos

L'état civil ancien de Besançon est en ligne... et indexé

Et hop, une nouvelle commune arrive sur Internet avec un joli panier de provisions à destination des généalogistes : Besançon ! Sur la nappe à carreaux, la ville bisontine nous livre une belle série "spéciale recherche d'ancêtres". Cela commence loin dans le temps avec les registres paroissiaux dont la collection débute en 1543, jusqu'à 1790. La série se poursuit avec l'état civil proprement dit depuis 1791 jusqu'à 1902, agrémenté des tables décennales. Une aubaine dans un département, le Doubs, qui n'a pas encore ouvert de portail pour ses archives départementales.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, TOUS les registres paroissiaux de Besançon ont été indexés et même un bout de l'état civil jusqu'en 1802. En effet, dans les années 1920, les archivistes municipaux avaient entrepris de relever l'identité de tous les baptisés, mariés et enterrés de chacune des 13 paroisses de Besançon. Un travail de titans qui s'est déroulé sur plus de vint ans ! Ces registres tapés à la machine ont été numérisés, puis passés à la reconnaissance optique de caractères pour devenir une base de données en XML. Le tout a été mis en ligne et cet index de 300.000 personnes est interrogeableen tapant simplement un patronyme dans la case du moteur de recherche. Essayez avec un certain Hugo, Victor de son prénom, natif de Besançon...

Attention, l'indexation va de 1543 jusqu'à 1802 (bien 1802) pour une raison spécifique à Besançon. Malgré l'instauration de l'état civil en 1792, la ville est restée organisée en paroisses encore 10 années supplémentaires. L'indexation s'est arrêtée avec la fin des paroisses. Pour retrouver quelqu'un dans les registres de l'état civil postérieurs à 1802, il vous faudra donc adopter la méthode classique : chercher le nom et le prénom de la personne dans les tables décennales (naissances, mariages et enterrements), puis se reporter aux registres pour retrouver l'acte détaillé.

Le site Internet Mémoire Vive de Besançon recèlera bientôt d'autres trésors généalogiques : les listes de recensements, déjà numérisées devraient rejoindre les collections dans le courant de l'année, tout comme les listes électorales, en cours de numérisation. En attendant, le portail ratisse beaucoup plus large que les seules archives, puisqu'il regroupe les fonds et présentations numériques de la bibliothèque municipale et des musées de la ville, soit un million d'images. Attention, la bonne adresse du site Mémoire Vive est http://memoirevive.besancon.fr/ (sans www) et l'ancien site n'est plus valable (culture.besancon.fr).

Merci @gazetteancetres pour sa veille généalogique efficace !

Image : Acte de naissance de Victor Hugo, archives communales de Besançon.

Commentaires

2 commentaires
  • Portrait de Berthier

    Je suis d'accord que votre site est bien compliqué! J'arrive à consulter les tables décennales, pour une naissance confirmée en 1906, mais pas à accéder aux actes de naissance, or il me semble qu'un acte de plus de 110 ans devrait normalement être accessible sans problème. Peut-être ne sais-je pas m'y prendre ou alors ces actes ne sont pas numérisés?
  • Portrait de Danse

    Je trouve bien compliqué les recherches sur le site de Doubs. Je n'arrive pas à ouvrir les archives communales, municipales ou départementales pour y rechercher des documents normalement accessibles (antérieur à 1850. Merci pour votre aide.