Infos

La cousinade Duclaux placée sous le signe du chiffre 7

Par Anonyme

Plus de 400 descendants de Pierre DUCLAUX (1833-1922) et Julie DUSSERT (1854-1934) se sont réunis à Vanosc (Ardèche) le 5 juin 2010, pour un repas en commun dans la salle Jean Moulin.

Une cousinade 2010 placée sous le signe du chiffre 7 :

  • 7 comme le nombre d'enfants de Pierre et Julie qui ont eu une postérité ;

  • 7 comme le nombre de générations descendant de Pierre et Julie ;

  • 7 comme le département de l'Ardèche, berceau de la famille et lieu d'accueil de la cousinade.

Pierre DUCLAUX est né en 1833 à Saint-Symphorien-de-Mahun et Julie DUSSERT est née en 1854 à Lalouvesc. Pierre DUCLAUX était valet (domestique) chez les parents de Julie DUSSERT ; il se raconte qu'à la naissance de cette dernière, il aurait dit "celle-ci sera pour moi". Et effectivement, il l'épousera 19 ans plus tard.

De leur union en 1873, à St-Symphorien-de-Mahun, sont issus dix enfants (dont sept auront des descendants), 45 petits-enfants, 98 arrière-petits-enfants, 218 arrière-arrière-petits-enfants recensés...

Aujourd'hui les descendants de Pierre et Julie les plus éloignés géographiquement habitent au Japon ou à la Réunion. Certains sont nés au Maghreb, au Guatemala ; des conjoints viennent de Côte d'Ivoire, du Bénin ou du Brésil, ou encore des Pays-Bas, d'Allemagne, d'Italie et du Portugal. C'est en France hexagonale que se trouvent majoritairement nos DUCLAUX, plus particulièrement en Rhône-Alpes. Et l'Ardèche, berceau de la famille, reste le département préféré des DUCLAUX, Ardéchois au cœur fidèle.

Parmi les présents, la doyenne, âgée de 89 ans, Marcelle FANGET, née BILLON, à Préaux le 23 juin 1921 ; la benjamine Zélie BAROZ, née le 2 mars 2010 à Echirolles (38), ainsi que Célia HERITIER, née le 15 juillet 2009 à Annonay, seule représentante des 10 enfants de la 7° génération.

Comme l'a dit Jean-Louis Beaucarnot, "Retrouver des cousins, c’est […] retrouver des vivants, des hommes et des femmes qui, de près ou de loin, partagent quelque chose avec soi. Recenser les descendants d’un couple est une formidable aventure". Et quelle aventure ! Des heures de travail, des réunions chez différents cousins, des coups de fil, et heureusement Internet avec les mails qui facilitent la communication et les échanges de renseignements pour reconstituer le puzzle. Des découvertes, des trouvailles, des retrouvailles. A cette occasion, une brochure familiale de 130 pages a été diffusée, un arbre généalogique de 27 m de long exposé, des photographies projetées et affichées et un blog a été créé. TF1 s'était même déplacée pour l'occasion, en plus de la presse locale.

Transmettre l’histoire familiale et partager des moments de joie autour de racines communes, tel était l'objectif réussi de cette cousinade. Les participants ont donc décidé de se retrouver en 2015, le dimanche de Pentecôte.

Renseignements et contacts : Philippe Duclaux, Mialier, 07290 Saint-Symphorien-de-Mahun, tél. 04.75.34.97.64, courriel : philippe[dot]duclauxatwanadoo[dot]fr

Commentaires