Infos

La Martinique lance sa banque numérique des Patrimoines avec l'état civil relatif aux esclaves

Une banque numérique des Patrimoines, le nom n'est pas très évocateur. Normal, c'est un tout nouveau concept, une sorte de portail d'accès géographique à toutes les ressources numérisées de la Martinique. Amis généalogistes lecteurs de ce site, vous serez sans doute un peu moins perdus lorsque vous saurez que sur cette carte interactive, on accède entre autres documents numérisés, aux registres d'état civil relatifs aux esclaves... et bientôt à tout l'état civil de la Martinique.

Ce portail Internet rassemble des milliers d'informations sur le patrimoine écrit, iconographique, bâti, archéologique et immatériel. Ces ressources ont vocation à s'enrichir rapidement en fonction de l'avancée des programmes de numérisation et de l'apport de nouveaux partenaires. Déjà, les Archives ont versé l'iconographie ancienne ainsi que leur collection d'état civil relatif aux esclaves, accessibles directement sous forme numérique. Aussi, le portail propose d'accéder à un contenu inédit sur l'histoire de l'esclavage et "la généalogie servile" par la consultation des registres d'individualité, des registres d'esclaves.

Une indexation collaborative est également mise en place, proposant à chacun de participer à l'enrichissement en contribuant à la base de données patronymique, à l'identification des images anciennes, en signalant ou en mettant à disposition de nouvelles ressources.

La Banque numérique des Patrimoines, c'est donc une carte de la Martinique, adossée à un moteur de recherche capable d'aller chercher et croiser les ressources numérisées. Les deux constituent un Système d'information géographique original reposant sur le patrimoine. Chercheurs, scolaires et aussi grand public y cherchent et trouvent des contenus adaptés. Le lancement de ce portail est une première en France. A propos de l'état civil, cette initiative martiniquaise arrive en complément de l'outil d'accès des Archives d'Outre-Mer. L'IREL doit en effet proposer avant la fin de l'année la consultation en ligne de tous les registres de la Martinique. Enfin, n'oubliez pas notre dossier spécial consacré aux archives d'Outre-Mer, Guadeloupe, Martinique et Guyane, paru dans le dernier numéro de la RFG (190).

Commentaires