Infos

La presse ancienne du Finistère s'étoffe avec douze nouveaux titres

Les archives du Finistère proposent douze nouveaux titres de la presse ancienne à consulter sur leur portail. Il s'agit de la Chronique Brestoise, l'Agent de Liaison, L'Ouvrier du Finistère, Ar Vro, le Républicain du Finistère, Le Petit Brestois, L'Espérance Bretonne, La Fermière, La Résistance, Le Courrier de la Cornouaille, L'Indépendant du Sud-Finistère et Le Blé qui lève. La collection des journaux finistériens comporte désormais 56 titres, elle est à retrouver dans le Kiosque Numérique des archives départementales ou bien, avec les collections de journaux des autres départements français, sur le portail dédié Presse locale ancienne de la BnF.

Pour trouver un titre de presse, le portail du Finistère vous propose deux méthodes en sélectionnant les journaux par l'un des deux menus déroulants : Sélectionner un titre par lieu de publication (Brest, Carhaix, Landerneau, Morlaix, etc) ou Sélectionner un titre par ordre alphabétique. Il n'y a pas de recherche transversale possible, c'est à dire pas de possibilité de requête portant sur l'ensemble des journaux simultanément. Par exemple, il n'est pas possible de taper son nom dans un moteur de recherche et de voir s'il apparaît dans tous les journaux anciens numérisés du Finistère.

Curieusement, lors de notre test, les tutoriels développés par les archives ne sont révélés inapplicables pour une simple raison : sur un Mac (et peut-être sur un PC ?) la visionneuse Mnesys n'est plus opérationnelle, elle est remplacée par un basique téléchargement de fichiers PDF. Cela n'empêche pas d'interroger les titres un à un en mode texte pour faire une recherche de mots à l'intérieur du journal. Il suffit de lancer le moteur de recherche de votre navigateur (Ctrl + F sur PC ou Cmd + F sur Mac) et de taper le mot demandé. Mais cela n'a rien à voir avec le mode d'emploi qui est proposé. Dommage pour les explications.

Attention aussi à l'OCRisation qui ne peut pas être complète sur des périodiques anciens. La reconnaissance de caractère est assez imparfaite et il est possible que le nom de l'aïeul ait échappé à l’œil pourtant exercé de l'ordinateur.

Liens :

  • La carte de l'état civil en ligne qui vous donne un accès direct aux sites des archives départementales et communales.

  • La carte des registres matricules militaires en ligne qui vous donne un accès direct aux registres matricules militaires de vos ancêtres.

  • Notre hors-série "Archives en ligne : mode d'emploi" (accès payant)

Commentaires