Infos

Le Commonwealth ré-inhume ses soldats

La terre des champs de bataille n'en finit pas de rejeter des corps de soldats morts durant le premier conflit mondial, comme l'a montré un exemple récent à Verdun. Quand il s'agit de combattants des pays du Commonwealth (Grande-Bretagne, Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, etc.), la Commission des tombes de guerre du Commonwealth (CWGC - Commonwealth War Graves Commission) joue un rôle actif dans l'identification des corps et la recherche des familles. Ainsi, les 20, 21 et 22 août 2013, la CWGC apportera son soutien au Ministère de la Défense Britannique afin de procéder à la ré-inhumation de soldats membres des Forces du Commonwealth et dont les corps ont été retrouvés ces derniers mois.

Les cérémonies, conduites par le Révérend Dr Simon Bloxam-Rose se dérouleront dans divers cimetières entretenus par l'organisation :

  • Le 20 août 2013, un soldat inconnu membre du Queen’s (Royal West Surrey) Regiment sera enterré au cimetière britannique de Vendresse (Aisne), le même jour, une stèle sera dédiée au sergent L. Maidment du Hampshire Regiment au cimetière britannique de Marfaux (Marne).

  • Le 21 août 2013, deux autres soldats inconnus seront enterrés, l'un à Villers‐Plouich dans le Nord au cimetière britannique de fifteen Ravine, l'autre dans la Somme à Mametz au cimetière britannique de Dantzig Alley.

  • Enfin, le 22 août 2013, un soldat inconnu membre du Argyll & Sutherland Regiment ainsi que d’un autre soldat inconnu seront enterrés dans le Pas-de-Calais à Cuinchy au cimetière de Woburn Abbey.

A chacune de ces cérémonies, des membres des régiments seront présents ainsi que l’Attaché militaire de l’Ambassade de Grande-Bretagne à Paris et l’Officier de liaison à la Défense Française. Des membres des familles des soldats sont également conviés lorsque les corps ont pu être identifiés et des proches alertés. Ce sera le cas le 20 août avec la famille du sergent L. Maidment. Le Commonwealth déploie de gros moyens et budgets pour l'entretien des cimetières militaires et pour l'identification des combattants morts, allant jusqu'à employer des tests ADN pour comparer les profils avec ceux des descendants. La Commonwealth War Graves Commission tient également les registres des 1,7 million de sépultures et commémorations sises dans la plupart des pays du monde.

Liens

Lire aussi :

Commentaires