Infos

Les archives de Paris sont en ligne

Depuis ce matin, le site Internet de la ville de Paris affiche une nouvelle rubrique : celle des archives numérisées. Bonne nouvelle, c'est gratuit. Les 5 millions d'images, sources généalogiques et documents iconographiques consultables sont :

Attention, seul l'état civil de 1860 à 1902 est consultable en ligne. Pour les périodes précédentes, il s'agit de l'équivalent des tables décennales, les actes reconstitués sont en cours de numérisation et devraient rejoindre le site entre 2010 et 2012, en fonction de l'avancement de leur numérisation et de leur insertion dans la base existante sur Internet. En attendant, ces actes reconstitués peuvent être consultés sous forme de microfilms en salle de lecture. Car les généalogistes parisiens le savent bien, la ville capitale a perdu un trésor inestimable en 1871 : la quasi totalité des registres paroissiaux d'avant 1860 en raison de l'incendie allumé à l'hôtel de ville par les révolutionnaires de la Commune. Certes, l'état civil a été en partie reconstitué, mais sur une période peu étendue, sauf exception. On a tout simplement demandé aux gens nés ou mariés à Paris de certifier sur l'honneur leur date et lieu de naissance et inscrit cela sur un nouveau registre. Et quand cela a été possible, la mémoire familiale a servi compléter cette reconstitution jusqu'aux actes de naissance, mariage et décès des parents, voire des grands parents, mais guère au delà.

La ville de Paris s'attend à plus de 10.000 connexions par jour. Elle a dimensionné ses serveurs en conséquence avec une capacité de 2.000 connexions simultanées. Les statistiques prévisibles des consultations pourraient dépasser 30 millions de pages par an.

Au delà de l'état civil, le site permet également de consulter les plans parcellaires parisiens du XIXe siècle, numérisés en collaboration entre les Archives de Paris, le ministère de la Culture – Archives Nationales, la Bibliothèque historique de la ville de Paris et la direction de l'Urbanisme de la ville de Paris. D'autres fonds seront progressivement mis en ligne à partir de 2010 en tant que sources généalogiques complémentaires :

  • Les actes de l'état civil reconstitué, antérieurs à 1860,

  • les dénombrements de population de Paris (1926-1946),

  • les tables de recrutement militaire de la Seine (1875-1930),

  • les répertoires d'admission des enfants assistés (1742-1917),

  • ainsi que les collections photographiques les plus remarquables (1860-1940).

Notez que l'état civil produit à partir de 1903 n'est pas en ligne, pour autant, depuis la loi sur les archives de 2008, chacun peut demander à y accéder jusqu'à 75 ans, c'est à dire actuellement jusqu'à 1935 (sous réserve de l'absence d'actes plus récents dans le registre). A Paris, cela se fait soit sur place, dans chacune des 20 mairies d'arrondissement, soit si vous connaissez la date exacte de naissance de la personne, en le commandant directement en ligne sur le site Paris.fr

Commentaires