Infos

Les nouveautés de Heredis 2022

h20221.jpg

L’interface d’Heredis 2022, à dominante de vert, porte les espoirs d’une société 100 % française.
Crédits
Capture Heredis

La version 2022 d’Heredis, qui sort aujourd’hui, révèle une interface à dominante de vert, couleur de l’espoir. Toujours plus fonctionnel, encore plus pratique, le logiciel et ses déclinaisons sont 100 % français et comptent bien le rester. Les concepteurs d’Heredis martèlent leur fierté de n’être inféodés à aucun groupe international ni fonds de pension. La société montpelliéraine qui développe la marque est une coopérative qui appartient à ses salariés. Année après année, jour après jour, l’équipe fait évoluer Heredis pour Mac comme pour PC pour toujours plus de fonctionnalités et de praticité.

Depuis une semaine, j’ai la chance et le plaisir d’utiliser Heredis 2022 en avant-première et je n’ai trouvé que des améliorations par rapport à la version 2021 qui comblait déjà mes multiples besoins. L’interface de la fiche individuelle a notamment été modifiée au niveau des dates pour plus de lisibilité. Par exemple, quand une date est exprimée en fourchette, elle apparaît sous cette forme dans la liste chronologique des évènements alors qu’auparavant seule la première année de la fourchette était affichée.

Mais il y a bien d’autres nouveautés avec cette version 2022 et les principales s’articulent autour de trois axes qui ont particulièrement retenu mon attention : la sécurité, la représentation de la descendance et un nouveau modèle de livre.

La sécurité, c’est notamment l’outil de fusion des individus qui a été entièrement revu. Cette opération sensible est en effet irréversible. Lorsque vous repérez un individu en double dans votre base, vous pouvez fusionner ses fiches en une seule et pour cela, en cas d’informations dissonantes, Heredis vous demande de faire des choix. Tout ce que vous ne conservez pas est définitivement perdu après la fusion. Le nouveau module a été travaillé pour afficher tout d’abord un« arbre de comparaison » qui permet de décider ou non de poursuivre la fusion puis, dans l’affirmative, un autre écran apparaît qui marque de pastilles vertes ce qui coïncide et alerte par des pastilles rouges sur ce qui diffère. Il devient aujourd’hui quasiment impossible de commettre une erreur lors de la fusion, ou alors il faut être d’une incorrigible distraction.

h20222.jpg

La première étape de la fusion passe par un "arbre de comparaison" qui permet de voir clairement les similitudes et différences entre deux fiches.
Crédits
Capture Heredis

Pour ce qui est de la figuration de nos travaux sous forme de roues, la version précédente d’Heredis intégrait déjà une roue d’ascendance performante et souple grâce à de nombreux paramétrages possibles. Avec 2022, le logiciel propose pour la première fois une roue de descendance éditable en un seul clic. La représentation de la descendance sous cette forme est économe en place (elle s’imprime par exemple sur moins de feuilles qu’un arbre classique), simple à lire et comprendre, même pour un non-généalogiste.

h20223.jpg

Heredis 2022 propose de présenter des descendances sous forme d’arbres circulaires avec des couleurs par génération.
Crédits
Capture Heredis

Enfin, dernier axe essentiel des nouveautés, un nouveau modèle de livre que j’attendais personnellement depuis de nombreuses années fait son apparition dans Heredis 2022. Intitulé "Familles de mon village", il rassemble en un fichier texte tous les individus, toutes les familles, qui ont vécu ou qui sont passées par un lieu de votre choix. Quand on utilise le logiciel non seulement pour sa base personnelle mais aussi pour reconstituer les familles d’une paroisse ou d’une commune, plus besoin de paramétrer des listes multiples et complexes : Heredis crée automatiquement pour vous le livre qui va présenter le résultat de vos dépouillements.

Une cinquantaine d’autres améliorations font d’Heredis 2022 une version incontournable (nous les détaillerons dans notre numéro daté décembre 2021). Sans oublier la nouvelle mouture d’Heredis Online que nous vous avons présenté il y a quelques jours à peine.

Commentaires

9 commentaires
  • Portrait de Bigot

    Je ne peux pas y accéder avec ma tablette Samsung c est dommage.
  • Portrait de Jean-Yves FORNARA

    Bonjour, J'ai téléchargé et testé Heredis 2022. Plusieurs améliorations comme déjà notés par d'autres, à l'instar de la version 2021 qui nous avait apporté plusieurs avancées. Mais aussi comme chaque année des regrets avec des retours en arrière : - La disparition de la famille étendue au profit d'une famille XXL bien moins lisible, même paramétrée a minima en fut un témoin déjà ancien... - En 2021, c'était l'évolution de la présentation des "LIENS" qui disparaissaient en tant qu'onglet de la fenêtre "navigation", pour s'amalgamer sans modification possible à la "parenté", devenue fourre-tout illisible, renommée "relations". - Cette année c'est la facilité automatique de saisie aux dates du calendrier Julien qui est retirée. Pourquoi ne pas donner les deux possibilités par un choix de configuration ? Certes on peut toujours saisir avec "J" en préfixe... mais c'était si simple avant ! En conséquence, si j'ai acheté la version 2021 Pro, je ne l'utilise toujours pas, et ma généalogie principale reste en Heredis 2019. J'ignore encore si je ferai l'acquisition de la version 2022. JY Fornara
  • Portrait de Justamon

    J'aime aussi beaucoup Heredis que j'utilise depuis plus de 20 ans. Cependant je suis déçu qu'un bogue signalé depuis plus de 3 ans et régulièrement répété dans la fonction arbre de parenté n'ait jamais été corrigé. Suivant l'ordre dans lequel vous rentrez plusieurs personnes, l'arbre ne connaît pas la parenté et quand vous trouvez le bon ordre (pas facile quand vous voulez avoir un arbre de parenté reliant un dizaine d'individus) le couple de parents commun n'existe plus, seule l'aïeule commune apparaît. L'aïeul, lui, disparaît. C'est bien de trouver des nouveautés, plus ou moins intéressantes suivant les versions, ce serait encore mieux de faire que des fonctionnalités intéressantes existantes fonctionnent correctement. Ce bogue est apparu après une mise à jour d'Heredis 2018 !