Infos

Loiret : un quart de l'état civil en ligne, Orléans mis à jour

Les opérations de numérisation et de mise en ligne de l'état civil avancent dans le Loiret. Les archives départementales ont annoncé qu'environ un quart des registres était disponible à la consultation sur leur portail. Le total représente 86 communes sur 334 depuis l'origine des registres paroissiaux jusqu'à 1902 et la numérisation se poursuit activement.

Certes, le Loiret n'est pas vraiment en avance, dans la plupart des départements, l'état civil est en ligne depuis longtemps. Mais le "45" justifie d'une situation particulière : il n’existe plus de collection départementale pour les actes antérieurs à 1833, l’ensemble des registres paroissiaux et des registres d’état civil jusqu’en 1832 a été détruit lors de l’incendie des Archives départementales du 18 juin 1940. La collection détenue par les communes demeure ainsi le seul exemplaire subsistant. Aussi, le Loiret rattrape son retard au cours d'opérations longues et complexes.

Pour mener à bien la numérisation de l'état civil, les archives du département doivent en effet emprunter les registres originaux dans chacune des 334 communes du Loiret, préparer chaque registre en vue de sa numérisation (dépoussiérage, etc.), puis faire réaliser chaque jour 1.000 vues numériques par un prestataire installé dans les locaux. A la suite de quoi, chaque vue est contrôlée par les agents des Archives, puis les images sont préparées et calibrées pour le Web, transférées sur la plate-forme de diffusion et enfin disponibles en ligne. Pour permettre aux généalogistes et chercheurs de suivre la mise en ligne, une carte interactive montre l'avancement des travaux dont l'achèvement est prévu pour la mi-2016.

A noter que dans ce département du Loiret, plusieurs communes proposent de l'état civil en ligne sur leur propre portail. Malesherbes a mis en ligne les actes de naissance, mariage et décès de 1805 à 1907 pour les communes de Rouville et Trézan, puis Malesherbes, ces deux communes ayant été rattachées (mais il n'y a pas les registres paroissiaux).

Et à Orléans, les archives municipales offrent de consulter les registres paroissiaux et d'état civil avec une mise à jour très récente avec l'ajout de la table décennale de 1913 à 1922, les naissances, mariages et décès de l'année 1913 et les décès de 1914 à 1922, dont le registre des mentions sommaires des jugements déclaratifs des décès des militaires entre 1914 et 1918 réalisé entre 1920 et 1931. Pour Orléans, la numérisation des registres des naissances et mariages de la période 1914 à 1922 se poursuivra en 2015.

Commentaires