Infos

Retronews testé par des généalogistes

retronews.jpg

Retronews affiche plus de 1 500 titres de presse française publiés entre 1631 et 1950, soit 15 millions de pages d'archives.
Crédits
Capture Retronews

À la rentrée, Retronews invitait les généalogistes à "tester gratuitement son service pendant 15 jours". Parmi les très nombreux candidats qui ont répondu à l’appel, la plateforme a sélectionné dix internautes. Six d’entre eux ont répondu à un questionnaire pour donner un écho de leur expérience.

Le panel est unanime pour juger l’utilisation de Retronews positive, à la fois pour son contenu et son formulaire de recherche. Les généalogistes bêta-testeurs font en particulier l’éloge de l’exploration de la presse en ligne : "Les archives de presse sont une source indispensable pour étudier une période contemporaine (c’est un plus réducteur pour la période moderne)" estime Michel. Pour Béatrice, "c’est un moyen très pertinent de découvrir l’histoire de France en général ou l’histoire de ses ancêtres en particulier, sans oublier l’histoire des villages qui me sont chers. L’étude de faits divers m’a amenée à découvrir des anecdotes plus ou moins glorifiantes de mes ancêtres et donné la possibilité d’en enrichir mon arbre généalogique. Enfin, j’ai pu retrouver trace de mes ancêtres colons en Algérie au XIXe siècle, me donnant des détails importants comme l’obtention de concessions de terres, leur date et aussi la surface octroyée en hectare".

Une réflexion corroborée par le témoignage de Hervé : "J’ai entamé des recherches biographiques et historiques sur un personnage qui est l’ancêtre d’une branche de cousins aux USA, où ils ont émigré en 1855. Les archives de la presse indexées par Retronews m’ont permis de découvrir des informations précises et des plus intéressantes le concernant, en particulier sur la période de la Révolution de 1848 qui a fait basculer sa vie et celle de sa famille". De son côté, Michel a également trouvé "des informations inédites, que je n’aurai trouvées nulle part ailleurs, sur des individus dans les faits divers, le carnet d’état civil, les annonces, etc. (passage d’un aïeul dans une ville, faillite…)".

Pour ces généalogistes, Retronews est "facile à prendre en main", doté d’une "interface claire, fluide et parfaitement ergonomique". "C’est une plateforme aussi pratique que les autres avec je pense plus de filtres permettant d’affiner davantage les recherches et assurant un gain de temps appréciable" juge Béatrice. Pour Claude, "son utilisation est beaucoup plus simple que Gallica et le temps d’affichage des résultats d’une recherche ou du contenu d’une page est bien plus rapide".

De leur propre aveu, les quinze jours de test n’ont permis qu’une utilisation partielle des nombreuses fonctionnalités. Selon Fabienne, un temps supérieur est nécessaire pour se les approprier. Dans cet optique, Béatrice a apprécié "les tutoriels en vidéo qui explique très bien comment utiliser les différentes possibilités du site, l’accès aux thématiques, les filtres, comment affiner les recherches, etc.". Qu’en retiennent-ils ? "La recherche avancée est un vrai plus", selon Michel, qui ajoute que "La fréquence du terme est aussi un outil pratique ; il faudrait juste pouvoir le coupler avec un titre de presse". Hervé souligne "une précision de recherche optimale grâce aux critères spécifiques comme « Trouver les termes dans la même colonne » ou bien « dans la une » d’un titre de presse". Il apprécie également "La sauvegarde des recherches ainsi que celle des résultats que l’on juge pertinents dans son espace personnel amène un confort d’utilisation qui semble inégalé".

Au terme de son test, Claude suggère deux améliorations à travailler : "Je trouve qu’il serait utile, quand une page de journal est affichée, d’avoir deux boutons permettant de sauter à l’occurrence précédente ou suivante, dans la page, du terme recherché. Exemple : dans le Journal officiel de la République française, 22 septembre 1947, page 62/64, le terme de recherche « dégradation nationale » apparaît 17 fois. Un bouton « suivant » (ou « précédent ») centrerait l’affichage de la page sur l’occurrence suivante (ou précédente) dans la page. Autre suggestion d’amélioration : en cherchant le patronyme « Geyer » dans le journal Affiches de Strasbourg, il y a 307 résultats. Grâce au tri par date croissante, on obtient la date du premier numéro qui contient le nom cherché : 4 janvier 1862. En affichant l’onglet « calendrier », on apprend que ce nom apparait également dans le numéro du 22 janvier 1862. Les flèches « < » et « > » permettent de passer au mois suivant (février) durant lequel un seul numéro comporte le terme cherché. Tout cela est très utile. Par contre il faut « balayer » tous les mois jusqu’au mois de novembre pour atteindre le prochain numéro comportant ce nom. Un bouton qui amènerait l’utilisateur directement du mois de février au mois de novembre serait fort pratique car il permettrait un gain de temps appréciable."

Et vous qu'en pensez-vous ? Pour vous forger une idée, Retronews vous offre un accès gratuit pendant un mois (offre valable jusqu'au 15 novembre 2021). A vos commentaires !

Liens utiles

Pendant le salon de généalogie 2021, Retronews est présent parmi les exposants pour répondre aux questions des visiteurs. Une conférence sera également assurée le jeudi 28 octobre 2021 de 12h à 13h30 à la médiathèque Marguerite-Yourcenar (inscription préalable).

Commentaires

2 commentaires
  • Portrait de Karin Deroubaix

    Aucune. En généalogie, l'accès par Gallica, avant qu'il ne soit bloqué par la redirection vers un service inutile payant permettait de trouver toutes les infos utiles. Pour le reste des utilisations, ça fait cher payer aussi d'ailleurs.
  • Portrait de Sur Nos Traces

    C'est quoi la grande valeur ajoutée par rapport à un Gallica ? (à part le prix)