Noms de famille

Avril

Le nom de baptême donné à un enfant né (ou trouvé) pendant le mois d’avril ou plus généralement au printemps, fut sans doute à l’origine de ce nom de famille. Comment ce nom de baptême est-il devenu héréditaire ? Entre le Ve et le Xe siècle chacun des habitants de notre pays ne portait que son nom de baptême. À partir du XIIIe siècle, pour différencier les individus. Enfin, ce n’est qu’à partir du XVe siècle au hasard de la transcription sur un acte de baptême, de mariage ou de sépulture qu’il est devenu héréditaire, se transformant en nom de famille. Du latin aprilis (dans le sens de « mois d’Aphrodite », déesse de l’amour) qui a donné l’ancien français avril, « quatrième mois de l’année », printemps et floraison en général, comme dans : « Blanche il a la barbe, come fleur en avril… » (XVIe siècle). Autre possibilité : un surnom symbolisant le printemps, la jeunesse. Fréquence et localisation : le patronyme Avril compte 2 600 foyers en France de nos jours. Il se montrait déjà bien présent dans le Nord et l’Ouest à la fin du XIXe siècle, auxquels il faut ajouter l’ancienne région Rhône-Alpes et l’ensemble de la région Ile-de-France à la fin du XXe siècle. Nous constatons qu’il y a de grandes chances pour qu’il soit polyphylétique : du grec poly, « plusieurs » et de phylum, « race », « tribu ». Cette notion s’applique à nom de famille qui s’est développé au travers des siècles à partir de plusieurs souches distinctes. C’est le cas de la majeure partie des patronymes qui comptent plus de 300/500 foyers en France de nos jours. Différentes formes patronymiques : dans le Nord, Avrial, Avrilleux, Avrillou, Lavrillou, Avrillon ; dans le Sud, Abrial, Abrieu, Abrieux, Abriou, Abrioux (Midi), de l’occitan abril, « avril ». L’histoire a retenu mémoire de Philippe Avril, missionnaire français de l’ordre des Jésuites : à la fin du XVIIe siècle, il tente en vain de rejoindre Pékin par la Chine centrale et la Tartarie.

Variantes
Avrilleux
Avrillou
Lavrillou
Avrillon
Abrial
Abrieu
Abrieux
Abriou
Abrioux

Nos dossiers associés aux noms de famille

S’il est possible de changer de nom de famille pour un motif légitime, il est également possible de le faire rectifier. Cette modification peut être faite directement par l'officier d'état civil. Pour les rectifications plus complexes, c'est le procureur de la République qui intervient.
En principe, on ne peut donc pas changer de nom de famille, sauf si on invoque un motif légitime. Et dans ce domaine, la définition est assez ouverte. La procédure est réglementée et se déroule en deux étapes distinctes.
Lorsque vous avez effectué une recherche sur Filae, vous pouvez utiliser différents filtres à partir de la page de résultats. Pour le patronyme, notamment, vous trouverez ces filtres dans le menu déroulant situé sous la rubrique « Nom » dans la barre d’outils de l’onglet « Résultats ».