Infos

Algérie : sur la piste de vos ancêtres

Trop longtemps, ceux dont les racines se fixent en Algérie ont ignoré leur histoire, par choix ou par ignorance. Une à plusieurs générations se sont installées dans des années de silence, par peur de questionner des parents ou par volonté de taire des blessures enfouies. Pourtant, 60 ans après l’exode des pieds-noirs et la proclamation de l’indépendance du pays, les temps changent et le désir de cerner cette histoire commune, toute en respectant le ressenti des différents acteurs survivants, est réel. Une nouvelle fois, La Revue française de Généalogie accompagne cette quête des origines, avec l’édition d’un deuxième hors-série, mis à jour et enrichi, intégralement consacré à l’Algérie.

Les documents que nous trouvons aujourd'hui dans les archives ont été rédigés dans les siècles passés pour répondre aux besoins de l’administration : gérer les biens et les personnes. Quand et pourquoi ces archives ont-elles été rédigées ? Comprendre les circonstances de leur élaboration peut faciliter leur utilisation. C’est pourquoi nous proposons, dans un premier temps, une esquisse de l’histoire de l’Algérie, entre 1830 et 1954, et dans un deuxième temps, une présentation des sources d’archives sélectionnées pour retrouver l’histoire des familles françaises et musulmanes au XIXe siècle en Algérie.

L’enrichissement des bases de données en ligne, établies par les services d’archives ou les associations, et la mise à disposition d’un nombre croissant d’instruments de recherche encouragent chacun à s’intéresser à sa généalogie et à explorer des profils méconnus de ses ancêtres : quel était leur métier ? leur religion ? leur état de fortune ? leur évolution familiale ? leurs tendances politiques et sociales ?

Alors, par simple curiosité ou par envie d’en savoir plus sur votre famille, vous êtes invités à plonger dans ces pages pour, ensemble, passer sur l’autre rive.

Références

Algérie : sur la piste de vos ancêtres, hors-série de La Revue française de Généalogie, juin 2022, 84 pages, 9,90 €, ISBN : 978-2-35058-408-9

Disponible dans la boutique de La Revue française de Généalogie ou chez votre marchand de journaux jusqu'au 5 août 2022.

Les auteurs : Spécialiste de l’Algérie et de l’outre-mer, Chantal Cosnay a écrit la première édition de ce guide, avec subtilité et précision, afin d’accompagner au mieux le généalogiste dans les multiples ressources disponibles, mais souvent méconnues. Quinze ans plus tard, Frédéric Ville a pris le relais, s’appuyant sur une réelle expérience dans le domaine grâce à son histoire familiale, pour actualiser intégralement l’ouvrage et l’enrichir avec la mention des nombreux outils et données en ligne, qui ont fait leur apparition pendant cette période, pour le plus grand plaisir des chercheurs.

Avec les contributions de Pierre-Gabriel Gonzalez, Laurent Herz et Jérôme Malhache.

Mots-clés
Algérie, ANOM, GAMT

Commentaires

7 commentaires
  • Portrait de Salomon

    Les dommages immenses qu'on cause à la société en général et aux individus concernés des informations de leur passé après 60 ans n'a guère de pardon. Les pieds noirs sont et seront toujours algériens au même titre que les autres voire plus. Ces pieds noirs qui avaient fui leurs terres, leurs foyers, leurs biens en général n'ont aucune raison de souffrir les désagréments de leur propre gouvernement local. Une honte pour tous ceux qui partagent ce déplaisir et prétendent appartenir à une société civilisée. Courage et gloire a nos compatriotes où qu'ils soient.
  • Portrait de El Bèze daniel

    J'ai vécu personnellement cette situation au moment du renouvellement en préfecture de ma carte d'identité il y a quelques années . Il fallait prouver ....quelle tristesse . L'état français doit purger pour survivre ! Le choix est vite fait ; il est plus facile de combattre des personnes saines et civilisées que des casseurs sans foi ni lois .
  • Portrait de campus

    Ce n'est pas de la haine c'est un simple constat. Je ne pardonne pas l'accueil à bras fermés de nos"compatriotes".Désolé pour vous: la haine est un sentiment.Si vous arrivez à revenir calmement sur votre passé: bien grand vous fasse.Moi pas.Les Acadiens ont connu un grand déplacement: nous aussi. Le CDHA à Aix fait du bon travail.Pas ce site de généalogie ... Savez-vous qu'en ce moment, le gouvernement français pour renouveler leur carte d'identité demande à des pieds noirs de prouver leur nationalité française. A Angers dernièrement le préfet a osé demander à un papy centenaire ancien du débarquement de Provence et oranais de prouver qu' il était français.Heureusement son fils a refusé.Il a eu sa carte.En ce moment beaucoup de pieds noirs sont sujets à ces vexations.Le Défenseur des Droits a été saisi.Voilà où on en est 60 ans après.Cela doit d'être de l'amour pour vous? Ce qui se passe est profondément dégueulasse pour les miens : juifs et chrétiens sans oublier les harkis. C'est une discrimination. J' imagine la tête de Camus, de Juin ou de Bénichou si on leur avait démandé de prouver qu' ils étaient français. C'est bizarre que ce site de généalogie n'en parle pas... Je vous ai compris ou Mektoub au choix.... Ce que je viens de décrire ne vous donnera pas la nausée...Diaboliser les gens sans répondre sur le fond...