Infos

Indre-et-Loire : les inventaires des dommages de guerre sont en ligne

Les archives d'Indre-et-Loire annoncent la mise en ligne des registres donnant accès aux dossiers de dommages de guerre. Comme bien des départements, celui-ci a subi des bombardements et des dégats dus au combats. Il suffisait d’un carreau brisé par un fait de guerre pour que le propriétaire ou le locataire fasse une demande.

Toutefois, ces demandes peinaient à aboutir, puisqu'en 1945, la France étant en manque de matériaux de construction, ceux-ci étaient prioritairement affectés aux entreprises devant restaurer les voies de communication, puis aux usines, aux fermes, aux commerces, les logements étant les derniers de la liste…

Mais de peur d’être oubliés et de pas être prioritaires, les habitants avaient tendance à déclarer systématiquement leurs destructions. Un phénomène qui rend intéressante toute recherche de dommage de guerre sur un bâtiment construit avant 1940. 

Aux archives d'Indre-et-Loire, l'ensemble des dossiers de dommages de guerre de la seconde guerre mondiale représente un volume d'environ 600 mètres linéaires. Seuls les deux tiers sont inventoriés, il reste surtout à réaliser les dommages de guerre des personnes individuelles. Mais bonne nouvelle, les registres ont fait l’objet d’une indexation par commune et par rue pour la commune de Tours. 

Attention, ce ne sont pas les dossiers qui ont été numérisés, mais les inventaires. Dans les dossiers eux mêmes, consultables en salle de lecture (quand celle-ci sera rouverte), on pourra retrouver de façon très variables, des photos, des plans des bâtiments détruits entièrement ou seulement endommagés, des actes notariés de propriétés, des rapports de gendarmerie, des inventaires du mobilier détruits… 

Les recherches dans ces registres indexés se font de manière très simple : en tapant le nom de la commune + dommage ou en ajoutant le nom d'une personne si celui-ci est connu. 

Commentaires