Infos

J'ai vu les premiers épisodes de "Origines"

France 3 inaugure ce samedi 20 septembre 2014 une nouvelle série policière en six épisodes. Rien de très nouveau me direz-vous ? Si, car après avoir donné à la police l’assistance d’un médium dans "Mentalist" et d’un écrivain dans "Castle", les scénaristes ont ici choisi de recourir à une généalogiste comme "auxiliaire de justice". (Voir l’annonce de la série ici).

Baptisée "Origines", cette série n’a, à priori, pas de précédant. Ayant eu l’opportunité de voir en avant-première les différents épisodes de la série, je vous livre ici mes premières impressions....

D’un point de vue dramatique : Rien à dire. Bien ficelée, les histoires, riches et denses, se démêlent finement au fil de l’intrigue. A chaque fois, chaque découverte est l’occasion d’un nouveau rebondissement… qui justifie le recours à Margot, dont les compétences semblent sans limite. En plus d’être généalogiste, l’héroïne est en effet linguiste, paléographe, historienne… Elle écrit aussi des livres d’anthropologie qui lui valent le plus grand respect du procureur qui se félicite de l’avoir aux côtés du commissaire (que Margot connaît de longue date) et du capitaine de police (qui, lui, se méfie de cette bien peu habituelle assistante). Margot bénéficie enfin du soutien inconditionnel d’une religieuse qui semble avoir un accès illimité à toute sortes d’archives.

Même si les coïncidences ont souvent bon dos… l’intrigue avance par petites touches malicieusement égrainées. De toute évidence, le parti pris des auteurs tient à la conviction que le passé, tenace et complexe, explique et marque de son empreinte indélébile le présent… au risque de faire remonter les crimes à une époque lointaine souvent prescrite… ce qui peut surprendre et agacer l’amateur de série policière, peu habitué à voir les affaires condamnés à être si souvent classées sans suite.

D’un point de vue historique, le généalogiste pourra être surpris par l’accès quasi illimité de l’héroïne à toutes sortes de documents d’archives. Les frontières de son métier sont par ailleurs des plus… élastiques. Loin de se limiter à la recherche de d’ascendants ou de descendants, Margot est une généalogiste successorale dont les motivations n’ont rien de lucratives. Ce qui intéresse Margot, c’est réunir les familles et résoudre des énigmes. Ce qu’elle fait avec bonne humeur et un grand amusement. Auteure de livres de généalogie (selon le procureur) et d’anthropologie (on entrevoit au premier épisode un livre intitulé "Peuplade d’Océanie"), on ignore de quoi elle vit car elle collabore bénévolement avec la police et ne semble pas s’occuper de la recherche de gros héritiers.

Au final, une série plaisante destinée au grand public, basée sur la conviction que la psychogénéalogie explique les destinées qui se répètent de génération en génération, alors même que les personnages ignorent tout des secrets de famille qui entourent leur naissance. Un parti pris pour le moins polémique qui pourra plaire à certains comme en agacer d’autres…

Et vous, que pensez-vous de ce programme ? Partagez vos commentaires et vos réactions à partir de samedi soir à la suite de cet article et sur Twitter avec le mot-dièse #Origines.

Lire aussi :

Commentaires