Infos

La Communale, un nouveau projet collaboratif des Archives nationales

Aux archives nationales sont conservés 444 registres relatifs à la grande enquête lancée en 1884 par le ministère de l'instruction publique dans la foulée des lois Ferry sur l'instruction obligatoire. Chaque institutrice et instituteur de France métropolitaine et des trois départements algériens avait été invité à remplir en deux exemplaires un formulaire de renseignements sur son école (bâtiment, mobilier, effectifs) et à dresser un plan des locaux. La numérisation de ces archives en 2018 a permis la mise en ligne de quelque 135.000 images dans la salle des inventaires virtuelle.

Pendant le confinement, douze agents des archives nationales, tous volontaires, ont relevé les noms et adresses des écoles et les noms des communes tels qu’ils ont été transcrits par les enseignants. Ils ont aussi actualisé ces noms lorsque la commune en a changé depuis 1884 et ont établi la concordance avec le référentiel des noms de lieux des Archives nationales. Ils ont également relevé le cas échéant la présence d’observations de l’enseignant. En trois mois, le tiers des registres a ainsi été pourvu d’une indexation normalisée qui viendra enrichir l’instrument de recherche et permettra une recherche en texte intégral ou une recherche avancée par nom de commune.

Pour poursuivre cette entreprise, les Archives nationales font désormais un appel plus large au volontariat. À l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2020, le projet d’annotation « La Communale » a été ouvert à la participation du public. Il est l’occasion pour chaque volontaire d’identifier son école et de constater son état en 1884. De leur côté, les Archives nationales souhaitent faciliter l’accès aux informations et aux commentaires des instituteurs, qui donnent à voir l’état matériel de l’enseignement primaire et faire plus largement connaître cette enquête comme une source de première main sur l’histoire locale, sociale ou des mentalités d’une France très largement rurale.

Liens

Commentaires