Infos

Lyon, paradis des généalogistes

lyonparadisgenealogistes1.jpg

Les Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon viennent de mettre en ligne les tables décennales de l’arrondissement de Lyon jusqu’à 1952, parfois même 1962 pour certaines communes comme dans l’exemple ci-dessus avec Saint-Bonnet-de-Mure, autrefois dans l’Isère et aujourd’hui dans le Rhône.
Crédits
Capture AD69

Nous vous l’annoncions en octobre dernier, les Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon ont été parmi les premières à mettre en ligne les recensements de 1954. Elles continuent à faire preuve d’un dynamisme exemplaire en proposant à la consultation en ligne les tables décennales de l’arrondissement de Lyon pour 1933 à 1952, voire 1962 pour quelques communes. Un formulaire de recherche dédié vous y donne accès, où la recherche est possible par lieu, bien sûr, mais aussi par année ou période et par type d’acte.

Pour nous faire saliver, les Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon annoncent également que les actes de naissance de 1921 seront bientôt disponibles sur leur portail.

lyonparadisgenealogistes2.jpg

La mise en ligne des registres de décès jusqu’à la fin de l’année 1996 sur le portail des Archives municipales de Lyon permet d’enrichir nos généalogies, notamment sur le XXe siècle.
Crédits
Capture AM Lyon

Du côté des Archives municipales de Lyon, qui avaient déjà innové avec le remplacement de leur visionneuse en novembre dernier, les tables annuelles des décès et les registres eux-mêmes font leur apparition en ligne jusqu’à l’année 1996. Ces documents sont de formidables outils pour aider les généalogistes à travailler sur des personnes contemporaines, d’autant plus qu’ils contiennent également les transcriptions des décès survenus dans d’autres communes mais dont les défunts étaient domiciliés à Lyon. Les registres de naissance de 1921 et de mariage de 1946 sont, quant à eux, en cours de collecte, leur numérisation aura lieu au printemps et leur mise à disposition sur Internet dans la foulée.

S’ajoutent à ces nouveaux documents, mis en ligne par les Archives municipales de Lyon, les très précieux convois funéraires qui indiquent où les défunts ont été menés pour rejoindre leur dernière demeure, dorénavant consultables sur le portail jusqu’à la fin de l’année 1971.Si un de vos ancêtres ou un de vos cousins est mort à Lyon (où y habitait au moment de son décès), vous devriez le trouver dans ces registres et savoir où il a été inhumé. Des tables alphabétiques facilitent les recherches.

lyonparadisgenealogistes3.jpg

Les registres de convois funéraires ou convois funèbres précisent les nom et prénom(s) des défunts, leur date de décès, la classe de leur enterrement et le type de cercueil, le culte, le domicile du défunt mais surtout le lieu où le corps a été levé et le cimetière où il a été porté.
Crédits
Capture AM Lyon

Enfin, les Archives municipales ont également numérisé et mis en ligne les délibérations de l’assemblée des notables de la ville de Lyon pour la période 1766-1789. Ce registre de 289 pages, très intéressant pour connaître les détails du quotidien de la vie locale, est accessible comme d’autres fonds du même type depuis la rubrique « Délibérations (1416-2000) » en effectuant une « Recherche par cote » et en saisissant celle-ci, à savoir BB366.

Commentaires

1 commentaire
  • Portrait de Lépine Danielle

    Grand merci aux Archives départementales du Rhône et aux Archives municipales de Lyon pour ces nouvelles publications. Cela va me permettre de compléter précisément les fiches de mes proches ou retrouver les habitants de l'immeuble et du quartier où j'habitais à l'époque.