Infos

Mémoire des hommes publie la base des victimes civiles de la Seconde Guerre mondiale

1024px-saint-lo1944-capitaledesruines-couleurs.jpg

Saint-Lo : Bombardement de 1944 (Photo Couleur).
Crédits
Conseil Régional de Basse-Normandie / National Archives USA

Cela va devenir un rituel : à chaque commémoration du 8-Mai, Mémoire des hommes nous offre une nouvelle base de données. Si l'an passé, le portail avait mis en ligne une base des morts en déportation et victimes civiles de la barbarie nazie, il propose cette année une base de 104.363 vicitimes civiles de la Seconde Guerre mondiale.

Les informations sont extraites des dossiers, conservés au Service historique de la Défense à Caen, qui concernent les victimes collatérales civiles des combats et autres actes de guerre (bombardements, etc.) entre la France et ses alliés et l’Allemagne nazie. 

Constitués pour instruire les demandes d’attribution de la mention "mort pour la France" sollicitées par les familles, ces dossiers indiquent essentiellement l'état civil de la personne. Ils peuvent parfois comporter de la documentation administrative émanant du ministère et des municipalités, ainsi que des enquêtes de gendarmerie, de la correspondance et des témoignages.

Le formulaire de recherche est composé de champs classiques : nom, prénom(s), date de naissance (avec possibilité de mener une recherche sur une période), département ou pays de naissance. Il met aussi à la disposition du chercheur des options de recherche supplémentaires : pseudonyme, sexe, lieu de naissance, date ou lieu de décès. Vous pouvez ainsi identifier toutes les victimes natives d'une même commune.

Chaque fiche précise la cote du dossier que vous pouvez consulter sur place, à la Division des archives des victimes des conflits contemporains.

Commentaires

2 commentaires
  • Portrait de DUBOS

    Pas de chance pour moi: j'ai fait deux recherches (grand oncle décédé en déportation à Hinzert et un médaillé de la résistance interné à Dachau)... pas de réponse ! Dommage ! La mise à jour des relevés n'est pas encore pour demain ! Patience et merci à toutes les personnes qui œuvrent pour la mémoire de nos anciens.
  • Portrait de Jean Pinte

    Bonjour je viens de prendre connaissance de la mise en ligne des victimes civiles de la seconde guerre mondiale. Ce 8 mai, nous avons fleuri le nouveau mémorial de St Folquin dans le Pas de Calais un mémorial qui reprend les noms de quelques 50 civils français et belges qui ont perdu la vie les 23 et 24 mai 1940. Leurs noms ne se trouvent pas dans la liste je peux vous els faire parvenir si vous souhaitez la compléter. Jean Pinte porteur du projet des mémoriaux des 23 et 24 mais 1940 . Celui dit du Cochon noir à Gravelines et celui du Pont du Halot à St Folquin. je suis joignable au 06.07.45.78.01