Infos

Archives : le Val-d'Oise fait peau neuve

ad9501.jpg

La nouvelle page d’accueil du site des Archives départementales du Val-d’Oise est très claire et offre deux possibilités de navigation : soit par les items du bandeau gris, soit par les cartouches des services.
Crédits
Capture AD95

Après 18 mois de chantier, le portail des Archives départementales du Val-d’Oise fait peau neuve. Le design de la page d’accueil est maintenant très clair avec un bandeau gris de navigation dans la partie supérieure et, plus bas, des cartouches « Services ». Ces derniers orientent les internautes en fonction de leur besoin : Faire sa généalogie, Découvrir le territoire, Gérer vos archives, Demander un document administratif et Apprendre avec les archives.

C’est en cliquant sur le premier de ces cartouches « Faire sa généalogie » que vous accédez aux archives numérisées :

Pour découvrir l’ensemble des centaines de milliers de ressources au service de l’histoire du territoire valdoisien dont de très nombreuses nouveautés, vous avez également la possibilité de passer par les deux nouveaux items du menu gris situé en haut de la page d’accueil : « Rechercher » et « Découvrir ».

ad9502.jpg

La rubrique « Bases de données » est accessible à partir du menu « Rechercher » et donne accès à six formulaires pour interroger des fonds complémentaires de ceux disponibles dans la rubrique « Archives numérisées ».
Crédits
Capture AD95

En cliquant sur « Rechercher », vous déroulez un menu qui donne également accès aux collections numérisées, à six bases de données (Recherche thématique, Cadastre, Enregistrement, Notaires, Bibliothèque et Recherche par commune) et à un formulaire de recherche globale balayant l’intégralité du site. Des aides à la recherche sont également disponibles à partir de ce menu ainsi que la liste des nouveaux inventaires en ligne et l’accompagnement de recherches administratives.

Enfin, dans l’espace « Découvrir » vous apprendrez à connaître les Archives départementales du Val-d’Oise et découvrirez leurs informations pratiques. C’est également ici que vous pourrez explorer par thème ou par type d’activité culturelle l’histoire du département du Moyen Age à nos jours et « apprendre avec les archives » grâce à l’offre culturelle. Les professionnels trouveront enfin dans cette rubrique les éléments nécessaires à la gestion de leurs archives.

Ce nouveau site, qui a été réalisé par la société V-Technologies – Empreinte digitale, est bien évidemment équipé d’une visionneuse HTML 5 fluide et pratique, avec des images en couleur et des fonctionnalités très complètes. Le lien de partage, situé dans les outils à droite de l’écran, permet non seulement de récupérer le permalien de la page, de partager celle-ci sur les réseaux sociaux mais aussi de télécharger le document affiché ou l’ensemble des images. Pour les développeurs ou les blogueurs, il est même également possible d’intégrer la visionneuse et les images dans le cadre d’un site personnel grâce au code fourni. Que demander de mieux ?

ad9503.jpg

La visionneuse Ligeo archives propose de multiples fonctionnalités dont certaines sont très avancées comme celles dédiées au partage d’images.
Crédits
Capture AD95

Dans l’esprit d’un accompagnement toujours plus proche des besoins des chercheurs, les Archives départementales du Val-d’Oise vont également bientôt proposer des présentations en visioconférence pour une meilleure prise en main de leur site Internet. Afin de recueillir vos souhaits sur les thèmes prioritaires à aborder, elles ont ouvert un formulaire accessible à tous.

Enfin, pour ne rien manquer de l’actualité, vous pouvez également suivre la très active page Facebook du service.

Liens utiles

Commentaires

2 commentaires
  • Portrait de Monique LENS

    Je rappelle quand même à tous les râleurs que s'ils avaient commencé leur généalogie il y a 10 ou 15 ans nous étions bien loin d'avoir tous les départements en ligne et même pas jusqu'à 1900 et personne n'avait fait de numérisation pour les soldats et toutes les autres facilités apportées par les dépouillements des associations. Ils n'ont pas à se plaindre en quelques semaines ils obtiennent et avec une meilleure qualité tout ce que nous avons mis des années à collecter même si nous étions déjà chanceux d'en avoir une partie sur le net alors que les pionniers ont dû tout faire en écrivant et en se déplaçant et moi aussi toutes mes premières années. D'énormes avancées ont eu lieu ces dernières années, ils devraient plutôt être enchantés et dire merci : aux centres d'archives et à leurs aînés qui ont travaillé et cherché pendant des années, en faisant des frais de déplacements, hôtels, courriers... en ayant des reproductions manuelles ou se mauvaises qualité de photocopie ou de numérisation et qui ont mis en ligne leurs découvertes. Ayez un peu plus d'honnêteté et de reconnaissance envers ces qui vous apportent tant de choses (AD et généanautes) Cordialement à tous
  • Portrait de Nicolas L.

    C'est bien beau de faire un ravalement de façade, mais si derrière rien ne change, ça ne sert à rien, c'est de la poudre aux yeux ! ----- Je rappelle quand même que l'état civil ne dépasse pas 1900, et qu'il devrait aller jusque 1912 au minimum, alors que nous sommes en 2021 (près de 10 ans de retard !), qu'on nous avance toujours les mêmes raisons pour ce problème, et qu'au fil des ans, rien ne change. Je rappelle aussi que de très nombreux départements font beaucoup mieux, notamment la Seine-Saint-Denis, qui est le département le plus pauvre de la région Ile-de-France, et pratiquement dans les derniers pour la France. ----- Tout cela n'est pas une question d'argent mais de volonté. Il y a des lois à respecter. Tous les petits fonctionnaires, qui ont la sécurité de l'emploi, et les gros fonctionnaires, grassement payés, feraient bien de se réveiller pour faire évoluer les choses !! Et je ne parle même pas des élus locaux, c'est peine perdue !