Infos

Le livre des 9 000 déportés de France à Mittelbau-Dora

Ils sont exactement 8 971, à être passés – et à avoir pour plus de la moitié d’entre eux trouvé la mort – entre août 1943 et avril 1945, dans le camp de concentration et d’extermination de Mittelbau-Dora. Pour leur rendre hommage, cet énorme ouvrage de 2 416 pages réussit la prouesse titanesque de réunir leurs 8 971 biographies.

Du quasiment jamais vu et presque inconcevable, obtenu grâce aux efforts conjugués de plus de soixante passionnés d’histoire, qui ont su relever ensemble ce défi, sous la direction de Laurent Thiery (lire son interview ci-dessous). Un travail colossal, salué dans sa préface par Aurélie Filipetti, personnellement concernée, puisqu’y figurent trois membres de sa famille, à commencer par son grand-père. Une somme comme on n’en édite plus…, pour un prix déconcertant !

Références

Le livre des 9 000 déportés de France à Mittelbau-Dora, Dirigé par Laurent Thiery, Le Cherche-Midi, septembre 2020, 2 416 pages, 49 €, ISBN : 978-2-7491-6473-1

Trois questions à Laurent Thiery

Qui êtes-vous ?
Je suis un historien de quarante-cinq ans, ayant grandi dans un village de Normandie – Englesqueville-la-Percée – proche d’Omaha-Beach, ce qui fait que j’ai été durant toute mon enfance bercé par les commémorations et très tôt passionné par l’histoire. 
Mes études m’ont rapidement conduit à me spécialiser dans la thématique des politiques de répression nazies et à travailler notamment sur l’identification des victimes, déportés, fusillés… Docteur en histoire, j’ai travaillé pour les Fondations de la Résistance et pour la Mémoire de la Déportation et travaille aujourd’hui pour le musée, centre d’Histoire et Planetarium de La Coupole, à Helfaut, près de Saint-Omer, dans le cadre duquel est né et a été réalisé cet ouvrage.

Pourquoi ce livre ?
En fait, ce livre est un tombeau ! Un tombeau rassemblant l’histoire détaillée et vérifiée des vies de près de 9 000 personnes, toutes passées par le camp de concentration de Mittelbau-Dora. Il est né d’un engagement pris par La Coupole, en 1998, vis-à-vis des familles de ces déportés et des rares rescapés, avec l’objectif final de travailler à la reconnaissance de leur sacrifice.

Comment avez-vous travaillé ?
J’ai été chargé de piloter cet énorme ouvrage, qui a demandé pas moins de quinze ans de labeur. Dans un premier temps, j’ai dû, à partir des archives disponibles en France et en Allemagne, en établir la liste des déportés passés par ce camp, liste quasiment exhaustive, avec très exactement 8 971 personnes (tous des hommes, hormis sept femmes, dont Simone Veil…). Il a fallu ensuite, en exploitant divers fonds d’archives, vérifier et compléter les informations collectées, notamment au plan de l’identité et de l’état civil précis. 
J’ai donc dû recruter une équipe de soixante-deux bénévoles aux compétences précises, pour rédiger – et signer – les 8 971 biographies, rédigées parfois après des contacts avec les familles et complétées, chaque fois que cela a été possible, par une photographie. Un travail de Romains, que nous sommes donc très fiers d’avoir pu faire aboutir.

laurent_thiery


Laurent Thiery, historien chargé de la coordination du projet.
Retrouvez cette actualité dans nos publications

Commentaires

2 commentaires
  • Portrait de Michel

    J aimerai prendre contact avec Laurent thiery car j ai découvert par un article ouvrage qu il avait fait sur les deportes du camp de dora .il se trouve que mon papa a été deporte la. bas il a fat aussi neuengam Gross rosen dora rawensbruk markow .et libérer par armée rouge le 2 05 45 a parchim . Et serai intéressé par son livre en attendant une réponse je vous en remercie
    • Portrait de Thiery

      Bonjour. Je fais partie des auteurs. Vous pouvez prendre attache auprès de lui via le musée de la Coupole de st Omer ou par mail lthiery@lacoupole.com

Cela peut vous intéresser