Infos

Les illusions de la psychogénéalogie

Un livre de plus sur la psychogénéalogie, de plus en plus à la mode… Sauf que ce livre est davantage un réquisitoire ou un plaidoyer à charge.

Avec pour sous-titre Nos ancêtres ont bon dos, Nicolas Gaillard, éducateur spécialisé et engagé, part en guerre contre les « affirmations péremptoires de la psychogénéalogie », en les approchant de façon critique, mais surtout scientifique, voire mathématique. Il étaye ses doutes, en s’attachant à revaloriser la place du hasard, dans les répétitions et autres situations et concepts, sur lesquels s’appuient les psychogénéalogistes, en proposant de « remonter à la source » et de travailler les preuves. Après d’autres, il reproche notamment aux praticiens leur recours excessif aux données anecdotiques et un renversement systématique de la charge de la preuve.

Des démonstrations accessibles. Un livre à lire, notamment pour mieux cerner et comprendre les limites de cette discipline.

Références

Les illusions de la psychogénéalogie, Nicolas Gaillard, Mardaga, mars 2022, 222 pages, 19,90 €, ISBN : 978-2-8047-0909-9

Retrouvez cette actualité dans nos publications

Commentaires

6 commentaires
  • Portrait de marie LOUYOT

    Je crois en la psycho généalogie à fond, puisque ceux d'avant nous ont transmis leurs héritages bons ou mauvais, c'est comme ça. Nous sommes sont donc influencés par le formatage que nous avons reçu, même en gardant notre libre arbitre, il y a toujours des traces qui subsistent......
  • Portrait de Sylvette

    Aucune approche disciplinaire en sciences humaines (comme en sciences de la nature) ne peut, seule, prétendre expliquer des comportements ou des trajectoires de vie. Les approches transdisciplinaires (histoire politique, histoire économique, histoire climatique, sociologie, psychanalyse, psychosociologie, études de genre... etc) peuvent donner des éclairages, toujours partiels, toujours sujets à de nouveaux approfondissements, ce qui en fait tout le charme et l'intérêt. La psychogénéalogie, elle-même tristement limitée aux répétitions, aux dates anniversaires telle qu'on la voit ordinairement, ne fait pas honneur à la pratique beaucoup plus riche qu'en avait Anne Ancelin Schützenberger qui combinait à la psychanalyse (elle avait été analysée par Françoise Dolto), la psychosociologie et la dynamique des groupes (elle avait contribué à l'introduction des travaux de Lewin en France), un travail particulier sur l'extériorisation et la compréhension des émotions avec la pratique du psychodrame morenien. On peut regretter que ses écrits n'aient pas reflété la complexité de sa pratique. Les simplifications abusives à but marchand de la psychogénéalogie sont en effet comparables, mais à très petite échelle, à la promotion par les lobbyistes de la génétique en généalogie...
  • Portrait de Framboise

    Un éducateur spécialisé n est pas un psychanalyste ! Rappelons que la psychogenealogie a été le fruit du travail et des recherches de Anne Ancelin...grande psychanalyste.

Cela peut vous intéresser