Infos

Les supercentenaires intéressent l’Ined

ined-longevite.jpg

L’Ined vient de lancer un site internet baptisé www.supercentenarians.org qui ravira les amateurs de statistiques et de graphiques. A ce jour, y sont répertoriés 18.959 individus dont 10.961 Français.
Crédits
Capture Ined

L’Institut national des études démographiques (Ined) a pris en charge il y a deux ans la base de données internationale sur la longévité (IDL) créée en 2010 par plusieurs chercheurs et qui recensait les décès vérifiés de supercentenaires – les personnes âgées de 110 ans ou plus – dans 10 pays européens plus le Japon, les États-Unis et la province canadienne du Québec.

La base a depuis été élargie aux 105-109 ans, que les démographes désignent par le terme de « semi-supercentenaires », pour certains de ces pays dont la France. Après une nouvelle mise à jour qui a permis l’ajout de plusieurs milliers d’individus, l’Ined vient de lancer un site internet baptisé www.supercentenarians.org qui ravira les amateurs de statistiques et de graphiques. À ce jour, y sont répertoriés 18 959 individus dont 10 961 Français. Un outil de visualisation des données permet une exploration rapide du contenu de la base.

Pour chaque personne décédée, IDL offre des informations telles que le sexe, la date de naissance, la date de décès, l’âge révolu en années lors du décès, ainsi que les localités de naissance et de décès lorsqu’elles sont disponibles. Par souci de confidentialité des données, les informations individuelles ont en revanche été rendues anonymes.

« Ces données permettent de réaliser des études sur la longévité et la mortalité et ouvrent la voie à une mesure exacte de la mortalité aux âges très élevés, et à son évolution », précise l’Ined.Sans surprise, les femmes représentent 90 % des cas répertoriés dans la base. Pour la France, leur proportion atteint 91,2 % pour les semi-supercentenaires et va jusqu’à 96 % pour les supercentenaires, soit dans cette dernière catégorie 244 femmes pour seulement neuf hommes. « Cette grande différence est principalement due à un désavantage important des hommes en termes de mortalité qui commence à l'âge de 0 an et se poursuit tout au long de la vie », souligne Carlo Giovanni Camarda, chercheur à l’Ined.

pyramide-ages-france.jpg

Pyramide des âges de la base IDL pour la France. Sources : https://idl-dataviz.shinyapps.io/dshbd_fr/
Crédits
Ined

Les âges ont été validés cas par cas par chaque contributeur national pour les supercentenaires et sur échantillons pour les semi-supercentenaires, par définition plus nombreux. Pour les données en France, l’Ined s’appuie sur le Répertoire national d’identification des personnes physiques (RNIPP), créé en 1945 et qui répertorie toutes les personnes ayant un numéro d’identification à la Sécurité sociale fondée la même année. À l’origine, il s’agissait de répertoires papier conservés dans les antennes locales de l’Insee – l’institut des études économiques – puis au début des années 1970 ces données ont été informatisées et centralisées par l’Insee pour les personnes nées après 1890 en France métropolitaine et après 1900 dans les départements d’outre-mer.

Pour cette raison, le RNIPP est considéré comme une source exhaustive seulement pour la population née après 1890 en métropole (et 1900 dans les DOM), potentiellement devenue supercentenaire à partir de l’an 2000, ce qui pour l’instant limite l’échantillon pour une étude sur la longévité aux très grands âges. Mais nul doute qu’il s’étoffera dans les prochaines années et décennies compte tenu de la forte croissance du nombre de centenaires.

La France compte aujourd’hui quelque 30 000 centenaires, près de 30 fois plus que dans les années 1960-1970 quand leur nombre restait stable autour de 1 100 (et contre seulement une centaine de centenaires estimée en 1900). Selon les projections de l’Insee, ils seront au nombre de 270 000 en 2070 - 13 fois plus qu’aujourd’hui – avec parmi eux 22 000 personnes de 106 ans et plus, et 2 500 supercentenaires de 110 ans révolus.

Rappelons que l’actuelle doyenne de l’humanité est depuis quelques mois une Française, sœur André, née Lucile Randon le 11 février 1904 et donc âgée de 118 ans. Et que le record de longévité reste détenu par une autre Française, Jeanne Calment, décédée dans sa ville natale d’Arles le 4 août 1997 à 122 ans, 5 mois et 14 jours.

centenaires.jpg

Nombre de centenaires. Evolution et projection. Source : https://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/chiffres/france/structure-population/centenaires/
Crédits
Ined
Mots-clés
INED, INSEE, Centenaire

Commentaires