Infos

Témoignages de la "Jeunesse 39-45" en Charente-Maritime

ad17appeltemoins2ww1.jpg

Monsieur Gautier, 98 ans, ancien résistant, est venu raconter son histoire aux Archives départementales de la Charente-Maritime dans le cadre de l’appel à témoignages sur la "Jeunesse 39-45".
Crédits
AD17 et FAR

Un appel à témoins sur la vie quotidienne pendant la Seconde Guerre mondiale a été lancé le 8 mai dernier, date symbolique en prévision de 2025 pendant laquelle seront commémorés les 80 ans de la fin de la guerre, par la Charente-Maritime via ses Archives départementales. Avec le professeur d’histoire-géographie missionné auprès du service et en partenariat avec le Fonds Audiovisuel de Recherche (FAR), l’opération a rencontré un franc succès avec plus de 110 témoins qui se sont manifestés, elle vient d’être clôturée. L’objectif était de retrouver des personnes qui avaient moins de 20 ans dans le département entre 1939 et 1945 afin de mieux connaître la vie quotidienne des habitants à l’époque.

Cette campagne de collecte de témoignages oraux, filmés ou simplement enregistrés, pour immortaliser la parole de personnes ayant vécu la guerre dans leur jeune âge en Charente-Maritime vise à réaliser une série de portraits pour évoquer la vie quotidienne en temps de guerre mais aussi personnifier des questions historiques et citoyennes essentielles dans les programmes scolaires. C’est une forme renouvelée de la « Grande collecte » que nous avons connue pour le centenaire de la Première Guerre mondiale, qui permet d’alimenter différemment les sources historiques existantes.

Une exposition sur le thème « Une jeunesse pendant la Seconde Guerre mondiale » verra également le jour en 2025 et un projet pédagogique sera lancé dans le cadre du service éducatif des Archives départementales. À terme, toutes les vidéos et les enregistrements sonores intégreront les fonds des Archives Départementales pour être conservés pour l’avenir.

ad17appeltemoins2ww2.jpg

Parmi les témoignages recueillis, celui de Madame Danet, 93 ans, qui raconte que ses parents se sont fait photographier en 1939au cas où son père partirait à la guerre. Elle ajoute : "Je me souviens aussi que ma sœur, qui avait 2 ans à l’époque, collectionnait les cartes de rationnement. Cela a été ses premiers jouets".
Crédits
AD17 et FAR

Commentaires