Infos

Une nouvelle visionneuse pour les Archives municipales de Brive-la-Gaillarde

ambrive03.jpg

La visionneuse Avenio n’est pas la plus ergonomique qui soit mais l’affichage des images est rapide et les principales fonctionnalités qu’on peut attendre d’un tel outil sont disponibles.
Crédits
Capture Archives municipales de Brive

La visionneuse des Archives municipales de Brive-la-Gaillarde, qui fonctionnait grâce à Flash Player, a été remplacée par une autre accessible aujourd’hui sur tout support. Un changement heureux et indispensable pour accéder à de nombreux registres numérisés qui ne figurent pas sur le site des Archives départementales de la Corrèze.

Les budgets municipaux sont très loin des dotations départementales et c’est sans doute ce qui explique que le site des Archives municipales de Brive n’a pas été entièrement renouvelé comme certains portails d’Archives départementales à l’occasion de la disparition de Flash Player.

ambrive01.jpg

Le site des Archives municipales de Brive est dorénavant équipé d’une visionneuse Avenio utilisable sur tous les navigateurs et supports.
Crédits
Capture Archives municipales de Brive

Le système utilisé est Avenio, développé par Di’X, une société implantée en Avignon. Celle-ci fut fondée en 1995 pour la maintenance et le développement du logiciel des archives de cette ville. Depuis, elle s’est fait une belle place au soleil avec plus de 400 services d’archives qui ont choisi sa solution pour la gestion informatique et/ou la mise à disposition de leurs documents. On trouve notamment parmi les références de Di’X de grandes villes comme Angoulême, Bourg-en-Bresse, Châteauroux ou encore Marseille ainsi que de plus petites comme Sélestat, Forcalquier ou Cagnes-sur-Mer.

L’ergonomie et le design ne sont pas les points les plus forts d’Avenio. En revanche, ce système est extrêmement rapide et logique avec un fonctionnement mathématique qui suit des arborescences. Sur le site des Archives municipales de Brive, par exemple, après avoir sélectionné « Les fonds d’archives » puis « Registres numérisés », l’internaute atteint le « Plan de classement des registres numérisés », premier niveau de l’arborescence qui se déplie pour donner accès à quatre rubriques :

  • Registres paroissiaux (1661-1792) ;
  • Registres des décès de l′Hôpital de Brive (1686-1792) ;
  • Registres d′état civil (1793-1919) ;
  • Registres des délibérations du conseil municipal (1790-1791).

Ensuite, en cliquant sur l’icône « + » disponible en face des lignes qui ont une arborescence plus profonde, la navigation nous amène progressivement jusqu’à la collection souhaitée puis, par une autre page, au registre recherché.

ambrive02.jpg

Le système Avenio fonctionne de manière très logique avec une navigation dans les collections par arborescence.
Crédits
Capture Archives municipales de Brive

La nouvelle visionneuse comporte deux barres d’outils, celle située en bas de l’écran agit sur l’image affichée pour se déplacer dans celle-ci, changer de vue, zoomer, l’afficher en taille maximale ou l’ajuster à l’écran et jouer sur le contraste ou la luminosité. Il est en revanche regrettable qu’il ne soit pas possible de faire pivoter l’image à gauche ou à droite au cas où des mentions marginales seraient apposées à 90° du texte original.

La barre d’outils supérieure donne accès à la notice du registre, à l’impression de l’image affichée, à son téléchargement et à la copie du permalien (qui n’est malheureusement pas un lien ARK). Comme le précise la mise en garde de la visionneuse, même si elle fonctionne avec les navigateurs Edge, Google Chrome, Safari, Firefox Mozilla et est compatible avec tablettes iOs ou Android, certaines fonctionnalités ne sont disponibles que sous Firefox et Google Chrome.

Liens utiles

Commentaires