Noms de famille

Biset dit Reverdy

Les très nombreux noms de famille composés des Alpes du Nord servaient à différencier les familles homonymes dans les hameaux isolés des vallées de haute montagne, notamment en Savoie… Le second élément était souvent un surnom (introduit par « dit ») ou le nom de l’épouse selon les cas. Le phénomène était également fréquent en Dauphiné et en Franche-Comté, ainsi que dans les Pyrénées, une autre région de vallées. Le patronyme Biset dit Reverdy se montre très rare en France, moins de 10 foyers, cependant nous le retrouvons en Savoie entre 1891 et 1915, il était également présent dans le Calvados entre 1941 et 1965 et en Ile-de-France entre 1966 et 1990.

Parcourons l’origine de ses deux composantes :

  • Biset, 80 foyers en France, présent en Savoie et dans le Pas-de-Calais entre 1891 et 1915. À son origine l’ancien français bis, « gris-brun » (comme le « pain-bis », dénommé ainsi parce qu’il était foncé par opposition au « pain blanc »). Nous sommes donc probablement devant l’ancien surnom donné à un homme qui présentait la caractéristique d’avoir la peau foncée. Autre hypothèse, une évocation de l’ancien français bise, « vent sec et froid », issu du francique bisa qui avait ce sens. Pour mémoire, formes rares, moins de 10 foyers en France : Biseau, Bretagne ; Bisard, Eure, Meuse ; Bisot, Marne ; Bison, Savoie, etc.
  • Reverdy, 915 foyers en France, présent dans l’Ain, l’Aude, l’Isère, l’Ille-et-Vilaine et le Rhône, etc. À son origine l’ancien français reverdi, « rajeuni » mais aussi « regain après une première récolte ». À rapprocher des nombreux lieux-dits « Reverdy », cinq dans l’Aude, deux en Savoie et un seul dans chacun des départements de l’Ain, de l’Ardèche, de l’Isère, du Lot-et-Garonne, de la Manche, du Rhône, de la Haute-Vienne, etc.

Forme patronymique proche : Reverdi, 35 foyers en France, Haute-Garonne, Ardèche.

Variantes
Bisard
Bisot
Bison
Reverdi
Départements/pays associés à ce nom
Savoie (73), Calvados (14), Paris (75)

Nos dossiers associés aux noms de famille

Abonnés
Les noms de famille des Québécois de souche ont été introduits par les immigrants venus principalement de France aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Si le fait de situer un nom de famille sur une carte peut se concevoir comme première approche de la quête des origines, cette démarche peut aussi se révéler comme une clé pour débloquer une recherche. Voici un tour d’horizon des sites Internet à interroger, avec leurs points forts et leurs limites.
Depuis 2016, la procédure de rectification administrative permet de faire corriger une erreur matérielle simple, par exemple, un accent manquant, une lettre en trop, un prénom mal orthographié, directement par l'officier d'état civil du lieu où l'acte a été dressé.
S’il est possible de changer de nom de famille pour un motif légitime, il est également possible de le faire rectifier. Cette modification peut être faite directement par l'officier d'état civil. Pour les rectifications plus complexes, c'est le procureur de la République qui intervient.
En principe, on ne peut donc pas changer de nom de famille, sauf si on invoque un motif légitime. Et dans ce domaine, la définition est assez ouverte. La procédure est réglementée et se déroule en deux étapes distinctes.
Lorsque vous avez effectué une recherche sur Filae, vous pouvez utiliser différents filtres à partir de la page de résultats. Pour le patronyme, notamment, vous trouverez ces filtres dans le menu déroulant situé sous la rubrique « Nom » dans la barre d’outils de l’onglet « Résultats ».