Infos

40.000 photographies mises en ligne dans l'Ain

fondsbernard1.jpg

Grâce à une indexation précise, le fonds photographique Bernard mis en ligne par les Archives départementales de l’Ain peut être interrogé via un formulaire de recherche, à partir de multiples critères.
Crédits
Capture AD01

C’est le genre de collection photographique qu’on aimerait trouver dans chaque département, voire dans chaque canton de France. Durant plus d’un siècle, quatre générations de la famille Bernard ont inlassablement conservé la mémoire des habitants du Bugey, réalisant portraits de famille, photographies de monuments ou reportages sur le vif. En 2010, la famille a cédé au Département de l’Ain ce fonds composé de 35 442 photographies sur plaques de verre et 23 457 supports souples. S’ajoutent à ces images de précieux sésames : les « agendas » dans lesquels la majorité des prises de vue a été numérotée, datée, identifiée et recensée.

Aujourd’hui, après un patient traitement de nettoyage, tri et numérisation, près de 40 000 clichés provenant du fonds Bernard sont disponibles à la consultation sur le site des Archives départementales de l’Ain. Il s’agit de la partie la plus ancienne du fonds qui couvre une période s’étendant de la fin du XIXe siècle jusqu’aux années 1950. Grâce à une indexation fine, il est possible de réaliser très facilement des recherches par patronyme, lieu, date ou thème. Pour trois champs du moteur de recherche (commanditaire, sujet et communes) une liste assiste l’internaute pour éviter de partir sur des pistes sans issue.

fondsbernard2.jpg

Métiers disparus, costumes locaux mais aussi familles et individus sont représentés sur les photos dont certaines remontent à la fin du XIXe siècle. En effectuant, par exemple, une recherche à partir sur le thème du mariage, 3 165 résultats s’affichent.
Crédits
Capture AD01

Les prises de vue réalisées par Marius Bernard et son fils Pierre, fondateurs de la lignée, sont d’une grande qualité technique et artistique. Elles permettent de retracer l’histoire des familles du pays belleysan et ouvrent des fenêtres sur la vie quotidienne, les métiers ou encore les costumes et la mode du début du XXe siècle. Certaines de ces photographies illustrent aussi des pratiques autrefois courantes mais aujourd’hui quasiment disparues, comme celles de la pratique de la photographie post-mortem, destinée à conserver un souvenir des défunts. Ainsi le fonds Bernard est-il une source inépuisable pour tous les chercheurs amateurs ou professionnels, les généalogistes, les ethnologues, tous les curieux et passionnés du département de l’Ain aussi bien qu’une source d’inspiration pour les artistes.

fondsbernard3.jpg

Pour chaque cliché numérisé, la visionneuse permet de conserver un permalien et même de télécharger l’image en haute définition.
Crédits
Capture AD01