Infos

Cédric Dolain, nouveau patron de Généalogistes de France

cedric-dolain.png

Cédric Dolain et Antoine Djikpa.
Crédits
Généalogistes de France

Le syndicat Généalogistes de France a totalement renouvelé sa gouvernance en nommant de nouvelles têtes : en ce début octobre 2020, Cédric Dolain remplace Antoine Djikpa comme président (en place depuis 2014) et Gérald Postansque prend la place de Hervé Dolidon comme secrétaire général. Une partie du bureau a également été renouvelée avec l’arrivée de Cécile Andriveau comme déléguée générale et d'Aymeric Triomphe comme délégué général adjoint.

Ce changement d'équipe ne passe pas inaperçu, à l'heure où les exigences sur la réorganisation de la profession se font plus précises. Un projet de loi a été déposé concernant uniquement les généalogistes professionnels. Leur principal mode de rémunération, le contrat de révélation, étant de plus en plus contesté, sans que l'utilité de la profession ne soit remise en cause.

Le vent de la menace est pris au sérieux par le nouveau président Cédric Dolain qui a précisé sa ligne de conduite : "accroître les efforts pour faire connaitre les efforts d’auto-régulation de la profession", avec pour priorité de "renforcer la visibilité de la profession de généalogiste et continuer à faire valoir son utilité sociale, particulièrement dans le contexte actuel, où certains remettent en cause notre rôle au service des héritiers".

Cette réorganisation montre également la main-mise des gros cabinets sur ce syndicat professionnel. Cédric Dolain est un ancien de ADD & Associés, avant de fonder sa propre structure DNGS en 2013. Gérald Postansque est directeur Organisation et Qualité chez Coutot-Roehrig et Cécile Andriveau dirige les Archives généalogiques Andriveau qui sont respectivement deux poids-lourds du secteur. Seule exception, Aymeric Triomphe représente un cabinet de taille moyenne et non-parisien, à Bordeaux.

Généalogistes de France, qui est une union de plusieurs syndicats représente essentiellement les généalogistes successoraux. Les généalogistes familiaux ne composent qu'une petite partie des entreprises de généalogie. D'ailleurs certains d'entre eux préfèrent ne pas adhérer à Généalogistes de France. Ce secteur très particulier a été mis en lumière cet été par la série de fiction "Recherche d'héritiers" diffusée sur France 3 cet été.

Commentaires