Infos

La Vendée publie l'inventaire du cabinet généalogique Beauchet-Filleau

Lorsqu'un généalogiste entend le nom Beauchet-Filleau, il tend généralement l'oreille pour en savoir plus ! Le nom de cette famille poitevine évoque en effet des travaux généalogiques dignes d'Hercule, surtout pour ceux dont les recherches s'orientent sur le grand Ouest. Les chercheurs d'ancêtres du Haut et Bas-Poitou savaient déjà que les archives de la famille -dont la tradition d'érudition remonte au XVIIe siècle- avaient été confiées en 2017 aux Archives de la Vendée.

La suite logique de ce dépôt en ce printemps 2021, c'est que les deux premiers inventaires du fonds Beauchet-Filleau viennent d'être publiés et plusieurs centaines d'images sont accessibles sur le portail des Archives. Les archives et la bibliothèque du cabinet généalogique Beauchet-Filleau rassemblent les sources et les travaux accumulés par six générations d’érudits poitevins au cours d’un chantier considérable : celui de l’élaboration du fameux « Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou », qui est consultable en ligne sur Gallica. 

Depuis le XVIIe siècle, plusieurs Filleau se sont illustrés en tant que magistrats, juristes et hommes de lettres. Henri Filleau (1758-1832) fut l’initiateur du projet du fameux dictionnaire. Grâce à sa charge de procureur du roi au présidial de Poitiers, il réunit de nombreux documents sur les familles du Poitou et entreprit les premières recherches généalogiques du futur cabinet. 

Son petit-fils Henri Beauchet-Filleau (1818-1895) consacra sa vie à la rédaction et la publication de l’ouvrage, entraînant dans son sillage plusieurs générations. Ses manuscrits, ou "registres" comme il les appelle, et sa collection de pièces d’archives forment aujourd’hui les deux premiers sous-ensembles du fonds d’archives du cabinet Beauchet-Filleau.

Le fonds contient également le travail de Dom Georges Beauchet-Filleau (1852-1941), moine bénédiction et fils d'Henri Beauchet-Filleau. Il entreprit de dépouiller méthodiquement de nombreuses sources, notamment parisiennes, pour le compte du cabinet généalogique. Il fut aidé dans cette tâche par son frère, Dom Henri. Les résultats de leurs recherches ont été consignés dans des volumes baptisés "registres de l’oncle Georges".  À cela s’ajoutent les travaux et les instruments de travail du cabinet, ainsi que la correspondance reçue par les différents membres de la famille au XIXe et au XXe siècle. 

L’inventaire qui vient d'être publié est partiel, il sera progressivement complété. Il se divise pour l’instant en deux parties. La première décrit les 50 premiers registres de Henri Beauchet-Filleau, elle contient notamment les images des registres de Maintenue de noblesse de l'intendant du Poitou Gilles de Maupeou à partir de 1697. Ces "recherches de noblesse" étaient destinées à débusquer les faux nobles et à leur faire payer la taille, les familles concernées devant produire des généalogies afin de prouver leur noblesse.

La seconde partie décrit l’inventaire et la reproduction des 160 registres de "l’oncle Georges". Destinés à la rédaction de la seconde édition du « Dictionnaire historique et généalogique du Poitou », ces travaux sont réunis dans une série de registres, tous indexés par Dom Georges lui-même et disposent donc de tables alphabétiques des noms. Les généalogistes attendent la suite avec impatience ! 

Commentaires

Cela peut vous intéresser