Infos

Lituanie : Epaveldas fait peau neuve

lituanieepaveldas1.jpg

Malgré son lifting de ce début d’année, le site Epaveldas n’a pas facilité l’accès aux registres paroissiaux. Malgré une interface en anglais, il faut apprendre à manier la langue lituanienne pour parvenir jusqu’aux documents numérisés et les lire ensuite.
Crédits
Capture Epaveldas

À l’occasion de ce début d’année, le site de mise en ligne des Archives Historiques de Lituanie a opté pour une présentation plus aérée et un accès plus large aux richesses culturelles du pays. Les quatre rubriques phares qui sont en accès direct sur la page d’accueil ne sont pas directement destinées aux généalogistes, elles concernent en effet :

lituanieepaveldas2.jpg

La visionneuse est conviviale et pratique mais, évidemment, les registres affichés sont rédigés en langue locale ce qui ne les rend pas accessibles à tous les généalogistes.
Crédits
Capture Epaveldas

Pour trouver les registres d’état civil, il faut passer par le moteur de recherche. Malheureusement la connaissance de la langue lituanienne ou l’utilisation d’un traducteur en ligne est nécessaire malgré la version « anglaise » du site qui ne touche que les menus. C’est d’autant plus regrettable que le lituanien est une langue à déclinaison, ce qui signifie que même les noms propres peuvent prendre des formes différentes en fonction de leur place. Vous ne pouvez donc pas vous contenter de saisir le nom d’une paroisse dans le moteur de recherche pour parvenir à sa page ! Il est donc préférable de suivre une procédure détaillée, rédigée en anglais, qui reste valable même depuis la nouvelle version du site Epaveldas. Produite par le site destiné aux Américains qui cherchent leurs ancêtres catholiques en Lituanie, elle peut être traduite en français avec l’outil en ligne proposé par Google. Une « Google Map » présente également l’ensemble des paroisses du pays.

Une fois parvenu au terme de ce qui peut ressembler à un chemin de croix pour le généalogiste, les épreuves ne sont pas terminées car les registres présentés sont évidemment rédigés en langue locale et… manuscrits, évidemment. Bonnes recherches !

Commentaires

1 commentaire